Monde

Des membres du Patriot Front arrêtés avant de déclencher des émeutes lors d'une Pride

Temps de lecture : 2 min

Le groupe néo-fasciste avait prévu de provoquer des émeutes à différents endroits de la ville de Coeur d'Alene, dans l'Idaho.

Des membres du groupe d'extrême droite Patriot Front attendent le long de la George Washington Parkway, près du cimetière d'Arlington, après avoir défilé sur le National Mall, le 4 décembre 2021 à Arlington, en Virginie. | Win McNamee / Getty Images North America / AFP
Des membres du groupe d'extrême droite Patriot Front attendent le long de la George Washington Parkway, près du cimetière d'Arlington, après avoir défilé sur le National Mall, le 4 décembre 2021 à Arlington, en Virginie. | Win McNamee / Getty Images North America / AFP

Des équipements anti-émeute, une grenade fumigène, des protège-tibias et des boucliers… C'est l'équipement qu'a trouvé la police de Coeur d'Alene dans un camion de déménagement loué par le Patriot Front, après avoir arrêté trente-et-un membres du groupe de suprémacistes blancs.

Stationnés non loin du parc où se déroulait la Marche des fiertés LGBT+ de la ville, organisée par la North Idaho Pride Alliance, ils prévoyaient vraisemblablement de perturber la manifestation, mais aussi de s'attaquer à plusieurs zones du centre-ville, comme le suggèrent des documents recueillis par les autorités.

La terreur d'extrême droite

Les membres du groupuscule, coutumier des actions violentes et des manifestations haineuses, ont été inculpés pour conspiration en vue d'une émeute, comme l'a précisé Lee White, le chef de la police de Coeur d'Alene. Parmi eux, un seul est originaire de l'État de l'Idaho, et les autres viennent d'au moins dix autres États, dont Washington, l'Oregon, le Texas, l'Utah, le Colorado, le Dakota du Sud, l'Illinois, le Wyoming, la Virginie et l'Arkansas.

C'est un habitant de Coeur d'Alene qui a signalé leur rassemblement à la police, en voyant sur le parking d'un hôtel un groupe d'hommes vêtus de l'uniforme habituel du Patriot Front (pantalons et casquette khakis, hauts bleu marine et cagoules blanches), assurant que «l'on aurait dit qu'une petite armée était en train de charger le véhicule».

Le groupe néo-fasciste s'est formé en 2017, après le rassemblement meurtrier Unite the Right qui avait eu lieu à Charlottesville, en Virginie, et à la suite d'une scission avec le groupe néo-nazi Vanguard America. Il milite pour la formation d'un ethno-État blanc aux États-Unis.

Le FBI a annoncé qu'il assisterait la police locale pour les suites de l'enquête.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio