Monde

En Chine, les illustrations d'un manuel scolaire jugées obscènes et pro-américaines

Temps de lecture : 2 min

La polémique est telle que le ministère de l'Éducation a lancé une enquête nationale sur tous les manuels, de la primaire jusqu'à l'université.

L'éditeur du manuel, People's Education Press, dépend du ministère de l'Éducation. | Capture d'écran Spotlight on China via YouTube
L'éditeur du manuel, People's Education Press, dépend du ministère de l'Éducation. | Capture d'écran Spotlight on China via YouTube

Un jeune garçon soulève la jupe d'une camarade, un autre enlace l'une d'elles en lui touchant la poitrine, une protubérance apparaît au niveau de l'entrejambe sous le pantalon d'un enfant... Telles sont les images à l'origine d'une polémique en Chine. Présentes dans un manuel de mathématiques destiné aux élèves de primaire, ces illustrations ont provoqué la colère d'une partie du pays, rapporte le New York Times.

Le manuel, qui provient d'un éditeur public, est disponible depuis plusieurs années. Mais c'est la semaine dernière, sur les réseaux sociaux chinois, notamment Weibo, que des commentateurs furieux ont commencé à s'exprimer: certaines illustrations seraient laides, obscènes et anti-Chine. L'affaire a pris une telle ampleur qu'elle a poussé l'éditeur a présenter des excuses.

Le ministère de l'Éducation, de son côté, a d'abord lancé une inspection des illustrations sur les manuels destinés au primaire et au secondaire. Puis, à force de colère grandissante en ligne, une enquête nationale sur tous les manuels de la primaire jusqu'à l'université a été lancée. Le 30 mai, le ministre a annoncé: «Les problèmes identifiés seront immédiatement rectifiés et les personnes ayant violé la règlementation seront tenues pour responsables. Il n'y aura aucune tolérance.»

Des messages anti-Chine?

Ce tollé survient alors que la Chine ressert de plus en plus son emprise sur le contenu idéologique des manuels scolaires. Du côté des universités, l'ordre a été donné de mettre l'accent sur l'étude du marxisme et les écrits de Xi Jinping. En 2015, le ministre chinois de l'Éducation avait demandé un examen approfondi des manuels étrangers afin de bannir ceux qui feraient la promotion des valeurs occidentales.

L'éditeur du manuel de maths en question, People's Education Press, dépend pourtant de ce ministère et est placé sous son contrôle. Les illustrations avaient été approuvées en 2013, sans que l'on sache comment celles jugées problématiques ont échappé à la censure du régime. Elles ont été attribuées au studio de l'artiste Wu Yong, qui a subi des attaques sur internet et s'est retrouvé accusé de causer du tort à la Chine.

Les dessins sont divers: certains montrent des enfants en train de tirer la langue, d'autres semblent être en train de se tripoter. Sur l'un d'eux, on aperçoit les sous-vêtements d'une jeune fille. Beaucoup de critiques ont argué que les représentations rendaient les enfants moches, avec de grands yeux tombants. D'autres commentaires parlent de messages anti-Chine, notamment à propos des dessins d'avions de type japonais et américain, ou encore de vêtements qui évoqueraient le drapeau des États-Unis.

L'éditeur a d'abord répondu de la manière suivante: «Nous avons commencé à redessiner les couvertures et certaines illustrations pour améliorer la méthode de peinture et élever le talent artistique.» Deux jours après, il a présenté ses excuses en ajoutant: «Nous avons mené une réflexion sérieuse et nous sentons profondément coupable.»

Newsletters

Un nouveau séisme de magnitude 5,7 frappe Java

Un nouveau séisme de magnitude 5,7 frappe Java

Il y a deux semaines à peine, un séisme faisait 331 morts sur l'île indonésienne.

En Ukraine, des voleurs tentent de dérober un mur peint par Banksy

En Ukraine, des voleurs tentent de dérober un mur peint par Banksy

La police de Hostomel a pu récupérer le bout de mur signé par le street artist, découpé par les voleurs.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022

Manifestations en Chine contre les restrictions liées au Covid-19, éruption du Mauna Loa sur l'île d'Hawaï, premier arbitrage d'un match de Coupe du monde par une femme... La semaine du 26 novembre au 2 décembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio