BD Carnets de campagne: et si la campagne présidentielle était un immense cartoon?
Politique / Culture

BD Carnets de campagne: et si la campagne présidentielle était un immense cartoon?

Temps de lecture : 3 min
Slate.fr

Durant plusieurs mois, six dessinateurs et dessinatrices ont suivi en direct les différents candidats. Une façon ludique de raconter la course à l’Élysée tout en se mettant en scène, embarqués dans cette folle aventure.

Biographies détaillées, portraits caustiques ou suivi au long cours de carrières et de scrutins. Depuis quelques années, la bande dessinée et le reportage politique font bon ménage et contribuent à croquer autrement le quotidien peu ordinaire de celles et ceux qui rythment nos actualités nationales.

Six envoyés très spéciaux dans l’arène politique

Alors, pourquoi ne pas voir les choses en grand et rassembler, pour la première fois, six dessinateurs et dessinatrices, durant plusieurs mois, pour suivre à douze mains la campagne présidentielle de 2022? Un défi que se sont lancé les artistes-auteurs Louison, Dorothée de Monfreid, Kokopello, Lara, Morgan Navarro et Mathieu Sapin, ce dernier coordonnant même le projet Carnets de Campagne.

Rompu à l’observation de l’exercice du pouvoir - il a déjà suivi la campagne de François Hollande dans Campagne présidentielle - et à des situations improbables - son album Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, racontait ses pérégrinations aux côtés de l’acteur – l’auteur Mathieu Sapin est le chef de file de cette cohorte d’envoyés spéciaux qui se répartissent le suivi assidu des douze candidats et de leur équipe, de novembre 2021 à mai 2022.

Prêt.e.s à (re)plonger dans l’actualité politique pour le moins mouvementée de ces six derniers mois et à en découvrir les coulisses insolites à hauteur de crayon? C’est parti!

Retour sur une campagne à rebondissements

Lorsque nos six dessinateurs se réunissent pour la première fois autour d’une table pour échanger sur leur projet, ils sont loin d’imaginer les multiples surprises que leur réserve la campagne pour l’élection présidentielle de 2022.

Louison, qui a dressé le portrait de François Hollande en 2017, s’embarque en toute logique au sein de l’état-major du Parti Socialiste et croit un instant que tout va basculer avec le passage-éclair de Christiane Taubira. Kokopello, auteur de Palais Bourbon, assiste en direct depuis les backstages au naufrage de Valérie Pécresse au Zénith. Quant à Mathieu Sapin, il voit l’annonce de la candidature d’Emmanuel Macron, puis sa stratégie électorale, bouleversée par le choc de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Au fil des pages et des rebondissements, les auteurs et autrices livrent de façon caustique leurs sensations sur cette campagne présentée comme « archi-nulle » ou « inexistante » dans l’opinion publique. Une campagne qu’ils parviennent à rendre, malgré la violence de la montée généralisée de l’extrême-droite, rocambolesque et ludique, à la façon d’un grand jeu de l’oie au rythme effréné qui mène vers la course à l’Élysée.

Pleins feux sur la vie des auteurs et autrices de BD

Mais le charme haletant de Carnets de Campagne réside aussi dans le fait que l’ouvrage collectif permet de s’imprégner de la vie d’un auteur de bande dessinée, tout autant que de se glisser dans le costume d’un ou d’une candidate politique. Les dessinateurs et dessinatrices ont choisi, non pas de se concentrer sur une personnalité, mais bel et bien de se représenter embarqué.e.s dans leur folle aventure de la course au pouvoir.

Cette méthodologie d’enquête, où celui qui rapporte est «intégré» à la narration, que l’on appelle dans le jargon journalistique du reportage «embedded», a le vent en poupe depuis que certaines émissions audiovisuelles - citons Quotidien ou Cash Investigation - en font une marque de fabrique. On peut donc découvrir l’intimité des auteurs et autrices, leurs angoisses, leurs interrogations et leurs mésaventures face aux méandres du monde politique.

Un prisme qui permet sans nul doute recul, confidences et humour, à l’instar de Morgan Navarro, en pleine crise d’angoisse sous Tramadol, à un meeting du Rassemblement National, ou de Louison, qui ne cesse de prendre son métro dans le mauvais sens et de courir après ses trains, ce qui lui semble assez métaphorique pour raconter l’infortune de la candidate socialiste.

Humour, engagement et inventivité

Et, lorsque l’élection se rapproche et que le premier tour dévoile son lot de déceptions, de dilemmes et de turpitudes, il ne faut pas moins de six vaillants mousquetaires pour rivaliser d’humour, d’engagement et d’inventivité, jusqu’au dévoilement du résultat final.

Comment se passe une célébration de résultats chez Jean Lassalle (en chantant des chansons montagnardes bien sûr)? Quel.le dessinateur ou dessinatrice finit plongé.e dans un bain moussant pour se remettre de scores déplorables? Et quelle ambiance au sein de la maison Le Pen au soir de l’annonce des résultats du deuxième tour?

Nos auteurs et autrices ne se sont rien épargné pour mener à bien leur truculente mission.

On a (presque) hâte d’être en 2027!

En savoir plus:
Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Absent de l'Assemblée nationale depuis les dernières législatives, le chef historique de La France insoumise vient de subir une série de revers politiques. Un début de déclin?

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Fin janvier, à Marseille, les membres du parti à la rose diront s'ils veulent poursuivre avec leur premier secrétaire et avec la Nupes. Deux candidats essaient de ravir le poste à Olivier Faure.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio