Monde

Un député canadien s'est connecté à une session parlementaire depuis des toilettes

Temps de lecture : 2 min

Critiqué par ses collègues, Shafqat Ali a promis de ne plus jamais répéter cette erreur.

Shafqat Ali a présenté ses excuses, affirmant qu'il s'agissait d'un «événement malheureux» résultant d'un manque de jugement. | Jasmin Sessler via Unsplash
Shafqat Ali a présenté ses excuses, affirmant qu'il s'agissait d'un «événement malheureux» résultant d'un manque de jugement. | Jasmin Sessler via Unsplash

Shafqat Ali est un député canadien qui siège à la Chambre des communes depuis 2021, sous l'égide du Parti libéral. Il n'y avait jusqu'à aujourd'hui aucun épisode notable à déplorer dans son parcours, mais c'était sans compter sur les faits rapportés par le Guardian selon lesquels l'élu se serait connecté à une session parlementaire virtuelle depuis des toilettes, vendredi 6 mai.

Il n'est pas rare que des sessions parlementaires se tiennent de manière hybride, c'est-à-dire avec seulement une partie des députés en présentiel. La semaine dernière, Shafqat Ali et d'autres se sont donc connectés à distance, et des suspicions ont commencé à apparaître quant au lieu dans lequel ce député se trouvait. C'est la conservatrice Laila Goodridge qui a ensuite déclaré à la Chambre des communes qu'un «législateur était possiblement en train de participer à la réunion depuis des toilettes».

John Brassard, un autre député conservateur, a déclaré qu'après avoir étudié la maçonnerie, la porte et le sol visibles sur les images, les législateurs avaient conclu la chose suivante: «Le député avait placé son appareil sur le rebord du mur juste au-dessus de l'arrière des toilettes.» Outré, il a ajouté: «Le député utilisait les toilettes alors qu'il participait à une séance de la Chambre des communes, la cathédrale de la démocratie canadienne. Je n'arrive pas à croire que je viens de dire ces mots.»

Des excuses en bonne et due forme

Shafqat Ali a présenté ses excuses, affirmant qu'il s'agissait d'un «événement malheureux» résultant d'un manque de jugement. Il a ajouté: «Je prend cette affaire très au sérieux et je promets de ne plus jamais répéter cette erreur.» Le vice-président de la Chambre des communes Chris d'Entremont a répondu que les excuses étaient acceptées, avant de mettre en garde les autres députés sur leur participation à une réunion à distance: «Si vous n'avez pas besoin de la caméra, désactivez-la.»

Ce n'est pas le premier scandale de ce type. L'an dernier, le député Will Amos avait été vu nu devant sa caméra dans des circonstances semblables, lors d'une réunion, alors qu'il se changeait.

Newsletters

Tir mortel sur un tournage: pourquoi Alec Baldwin pourrait être reconnu coupable

Tir mortel sur un tournage: pourquoi Alec Baldwin pourrait être reconnu coupable

Bien qu'il semble s'agir d'un accident, les procureurs pourraient avoir de bonnes raisons d'accuser l'acteur de négligence aggravée, après son tir mortel sur le tournage du film «Rust» en octobre 2021.

À Londres, des citoyens bataillent pour conserver les lampadaires à gaz

À Londres, des citoyens bataillent pour conserver les lampadaires à gaz

Une équipe de férus d'histoire se bat contre la localité de Westminster, afin que les lampes à gaz du cœur de la ville ne soient pas remplacées par des LED.

L'Union européenne fera-t-elle les mêmes erreurs avec la Chine qu'avec la Russie?

L'Union européenne fera-t-elle les mêmes erreurs avec la Chine qu'avec la Russie?

La guerre en Ukraine a souligné l'importance de renforcer l'autonomie stratégique de l'UE.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio