Boire & manger

Au Népal, des abeilles géantes produisent un miel hallucinogène

Temps de lecture : 2 min

Surnommé «miel fou», il se vend en Asie sur le marché noir entre 30 et 40 dollars le kilo.

Les abeilles himalayennes bâtissent sous les roches des ruches en forme de croissant qui s'étendent sur près de deux mètres. | Meggyn Pomerleau via Unsplash
Les abeilles himalayennes bâtissent sous les roches des ruches en forme de croissant qui s'étendent sur près de deux mètres. | Meggyn Pomerleau via Unsplash

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Tous les miels ont-ils le même pouvoir sucrant ?»

La réponse de Julien Jegues:

Le miel possède certes un pouvoir sucrant, mais il existe également un miel hallucinogène naturel!

Au Népal, à plus de 100 mètres dans les roches de la vallée du Hongu, des abeilles géantes (apis dorsata) d'une taille de 2,5 centimètres bâtissent des ruches pouvant atteindre une taille de presque 2 mètres de long. Cette espèce d'abeille himalayenne peut produire différentes sortes de miels selon les saisons et par conséquent selon les plantes nectarifères qu'elles butinent.

Au printemps, elles produisent un miel hallucinogène. Ces effets psychotropes sont dus aux toxines renfermées dans les grains de pollen des fleurs de rhododendron dont la floraison se déroule de mars à avril. Si vous comptez récolter plusieurs litres de ce fluide roux provoquant des hallucinations, n'oubliez pas les quelques milliers d'abeilles qui protègent leur ruche avec énergie.

Newsletters

Pourquoi passe-t-on du salé au sucré lors d'un repas?

Pourquoi passe-t-on du salé au sucré lors d'un repas?

Si en France, on finit généralement le repas par un dessert, ce n'est pas le cas partout dans le monde.

Épicer vos plats peut améliorer votre santé

Épicer vos plats peut améliorer votre santé

Manger des cacahuètes (grillées à sec et non salées) aussi.

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio