Sports / Monde

Poutine est un «lâche», selon un de ses anciens camarades de judo

Temps de lecture : 2 min

Le célèbre judoka Yasuhiro Yamashita a dénoncé les actions du leader du Kremlin, tout en apportant son soutien à l'Ukraine.

«Le président Poutine est un judoka et ses actions vont à l'encontre de l'esprit du judo», a déclaré le sportif japonais. | Alexander Nikolayev / AFP
«Le président Poutine est un judoka et ses actions vont à l'encontre de l'esprit du judo», a déclaré le sportif japonais. | Alexander Nikolayev / AFP

L'invasion de l'Ukraine par les forces russes et la mort de nombreux civils ukrainiens ont fait réagir bon nombre de pays. Si la sphère politique condamne les actions du Kremlin, le monde du sport aussi. Récemment, c'était au tour de Yasuhiro Yamashita, président de la Fédération japonaise de judo, de réprouver les actions de Vladimir Poutine, relate Vice, dénonçant des actes «lâches» de la part du chef d'État.

«Le président Poutine est un judoka et ses actions vont à l'encontre de l'esprit et de l'objectif du judo, a déclaré le champion japonais. En tant que judoka, ma plus profonde tristesse et mes pensées vont au peuple ukrainien ainsi qu'à tous les amateurs de judo du monde entier.»

Cette déclaration a d'autant plus de résonance que Yasuhiro Yamashita s'était lié d'amitié avec le leader russe. Une vidéo datant de 2008 les montre d'ailleurs en train de s'affronter sur un tatami.

Comme le rapporte Vice, cette condamnation fait suite à la décision de la Fédération internationale de judo de suspendre Vladimir Poutine de son statut de président honoraire et d'ambassadeur après l'invasion russe de l'Ukraine. En février, la Fédération mondiale de taekwondo avait également décidé de révoquer Poutine de son statut de «grand maître», lui ôtant par la même occasion sa «ceinture noire honoraire».

Poutine et le sport, une grande histoire d'amour

Il n'est pas méconnu du grand public que le leader russe entretient une relation des plus fusionnelles avec le sport, et notamment avec les sports de combat. D'autant plus que, comme le soulève Vice, «il a longtemps cherché à se présenter comme un leader athlétique et fort».

Lors de sa visite au sein du prestigieux Kōdōkan«le siège international de cette discipline»– en 2000, Poutine s'était vu remettre «un sixième dan». «Quand je viens à Kōdōkan, j'ai un sentiment de paix comme si j'étais chez moi», avait alors confié le leader russe, rappelle Vice, citant un article du journal japonais Asahi Shimbun.

À cette occasion, il avait également considéré les principes fondamentaux du judo, à savoir «le respect de son partenaire ou de son adversaire et l'autodéfense», comme des conseils utiles au «développement des relations russo-japonaises à une époque où les deux pays cherchaient à coopérer en tant que partenaires diplomatiques». Des paroles qui, face à la guerre en Ukraine, sonnent faux.

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio