Monde

Pourquoi Boris Johnson a reçu un coq en céramique dans les rues de Kiev

Temps de lecture : 2 min

Une visite tout aussi symbolique que ce drôle de cadeau.

Cet objet est le symbole de la résistance de tout leur peuple face aux envahisseurs russes. | Capture d'acran Youtube via Global News
 
Cet objet est le symbole de la résistance de tout leur peuple face aux envahisseurs russes. | Capture d'acran Youtube via Global News  

Le Premier ministre britannique n'est pas reparti les mains vides de sa visite surprise dans la capitale ukrainienne, le 9 avril. Alors qu'il se baladait dans les rues de Kiev au côté du président Volodymyr Zelensky, bien entouré par des militaires armés jusqu'aux dents, Boris Johnson a reçu un étrange cadeau de la part d'une citoyenne ukrainienne qu'il a croisée en chemin: une cruche en céramique en de forme coq. Un cadeau à la signification bien particulière.

Pour les Ukrainiens, cet objet est en fait le symbole de la résistance de tout leur peuple face aux envahisseurs russes. Tout est parti d'une photographie prise juste après des bombardements à Borodianka, à 60 km au nord-ouest de Kiev. Sur l'image, on voit un immeuble complètement détruit par les bombes. Toute la bâtisse s'est effondrée. Il ne reste plus rien, hormis un meuble de cuisine vissé au mur adjacent et un exemplaire de cette fameuse cruche en forme de coq, posée là, sur le mobilier accroché dans le vide. La cruche en céramique, en apparence fragile, a résisté contre vents et marées à l'explosion. Un symbole.

Sur les réseaux sociaux, l'image de cette cruche est désormais utilisée comme un mème illustrant l'esprit de résistance des Ukrainiens. Boris Johnson, mais aussi son homologue Volodymyr Zelensky, ont donc fini leur tour de Kiev, notamment des quartiers qui ont été bombardés par la Russie, avec deux de ces cruches en céramique comme présents.

Ce drôle de coq vient surtout ponctuer une visite particulière, qui n’avait pas été annoncée publiquement par les deux parties. C’est aussi la première fois depuis le début de la guerre qu’un responsable du G7 se rendait en Ukraine. À l'issue de ce déplacement, le Premier ministre britannique a par ailleurs annoncé une aide militaire comprenant 120 véhicules blindés et des nouveaux systèmes de missiles antinavires. De quoi donner au coq de nouvelles plumes.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio