Monde

Des visas de télétravail pour partir se la couler douce en Italie

Temps de lecture : 2 min

Le projet des «digital nomades» devrait en réjouir plus d'un.

Les demandeurs devront prouver qu'ils touchent un revenu minimum et qu'ils ont une assurance santé. | La So via Unsplash
Les demandeurs devront prouver qu'ils touchent un revenu minimum et qu'ils ont une assurance santé. | La So via Unsplash

C'est officiel: il sera bientôt possible pour les travailleurs à distance qui vivent en dehors de l'Union européenne d'obtenir des visas spéciaux pour passer leurs appels Zoom depuis l'Italie. Appelées «digital nomades», ces autorisations permettront à leurs détenteurs de télétravailler au soleil. Quartz s'est intéressé de plus près au projet.

Le programme pour ce nouveau visa est encore en cours d'élaboration mais le décret gouvernemental appelé «decreto sostegni ter» a été promulgué la semaine dernière. Selon The Local, un site d'information en ligne qui publie en anglais des nouvelles de plusieurs pays européens, ces visas seront offerts «aux personnes qui exercent des professions hautement qualifiées, qui utilisent des outils numériques qui leur permettent de travailler à l'étranger, de manière autonome, pour une entreprise ne résidant pas sur le territoire italien».

Des prérequis obligatoires

Les demandeurs devront prouver qu'ils touchent un revenu minimum (dont le montant n'est pas encore connu) et qu'ils ont une assurance santé. Ils pourront venir avec leur famille, qu'ils soient employés ou indépendants.

L'Italie n'est pas le seul pays à proposer ce type de visas: en Europe, le Portugal et l'Allemagne ont aussi ce genre de dispositif. L'État d'Antigua-et-Barbuda aux Antilles, la Géorgie et Malte en ont également introduit dans leur législation. Ouvrir les frontières aux travailleurs en distanciel peut être bénéfique aux pays d'accueil sur le plan économique, car ce sont des nouveaux consommateurs. L'enjeu est aussi de compenser les pertes économiques du secteur du tourisme, très affecté par la pandémie de Covid-19.

Dans le cas de l'Italie, le projet est aussi lié au plan à un milliard d'euros du gouvernement pour revitaliser les villages ruraux et les connecter à l'internet à haut débit. «Nous avons des milliers de hameaux merveilleux que ces visas pourront faire revivre, explique au Times Dario Franceschini, le ministre italien de la Culture. Maintenant que les gens peuvent travailler sans être présents physiquement dans les bureaux, l'isolement de ces endroits n'est plus un problème, mais au contraire, un facteur de charme.»

Newsletters

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

L'essayiste pense que les experts qui affirment que le conflit va s'enliser se trompent.

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Après l'incendie d'un immeuble qui a fait dix victimes à Ürümqi, dans l'ouest du pays, les mouvements de protestation contre les restrictions strictes liées au Covid-19 se multiplient face à un Xi Jinping en apparence imperturbable.

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

Couramment parlé jusqu'au début du XXe siècle dans cet État américain, le français local a peu à peu disparu, avalé par la langue anglaise. Mais aujourd'hui, il est enseigné à 5.500 enfants et jouit à nouveau d'une certaine popularité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio