Monde

Le sosie de Zelensky a réussi à fuir l'Ukraine grâce aux sosies de Poutine et de Kim Jong-un

Temps de lecture : 2 min

Les deux hommes ont aidé le premier à préparer et financer son exil vers la Pologne.

«La vie en tant que sosie professionnel d'homme politique peut être amusante, mais c'est aussi une entreprise risquée», explique Howard X, sosie de Kim Jong-un. | Oli Scarff / AFP
«La vie en tant que sosie professionnel d'homme politique peut être amusante, mais c'est aussi une entreprise risquée», explique Howard X, sosie de Kim Jong-un. | Oli Scarff / AFP

Umid Isabaev vient d'Ukraine. Comme la grande majorité de ses compatriotes, la vie de cet homme de 41 ans a basculé du jour au lendemain après l'invasion de son pays par les forces russes à la fin du mois de février. Devant dans un premier temps «s'abriter dans un bunker tandis que des missiles pleuvaient près de Kiev», Umid Isabaev a finalement choisi de fuir son pays pour se rendre en Pologne, à l'instar de millions d'autres Ukrainiens depuis le début de la guerre.

Mais si son cas, tristement similaire à celui de tant d'autres Ukrainiens, attire l'attention, c'est parce qu'Umid Isabaev est le sosie du président ukrainien devenu héros national, Volodymyr Zelensky, rapporte le Washington Post.

Tout commence en 2019, après la diffusion sur internet d'une photo de lui prise dans le métro à Moscou –ville dans laquelle il a habité pendant plus de dix ans avant de déménager en Ukraine. Face à sa ressemblance frappante avec Zelensky, Umid a rapidement été contacté pour faire de cette condition son métier. Il a par exemple joué un rôle dans la série Serviteur du peuple, qui a par ailleurs rendu célèbre Zelensky avant qu'il ne devienne président.

Alors, quand la guerre éclate en Ukraine, «Russes et Ukrainiens lui ont proposé de l'aide, mais [Umid] ne savait pas à qui faire confiance». D'autant plus que des «des soldats russes [...] voulaient l'emmener à Moscou pour répandre de la propagande négative en Ukraine». Face à cette pression, il lui semble compliqué de mettre en place un plan pour fuir son pays. C'était sans compter sur une aide improbable: celle des sosies de Vladimir Poutine et de Kim Jong-un.

«Nous sommes une tribu»

Howard X et Slawomir –qui n'ont pas souhaité révéler plus d'informations sur leur identité de peur de représailles de la part des forces de sécurité nord-coréennes et russes– sont respectivement les sosies de Kim Jong-un et Poutine. Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois en 2017, alors qu'ils avaient été appelés «à jouer ensemble dans une publicité pour l'entreprise d'électronique Wilson». Si, à l'époque, ils n'avaient encore jamais rencontré Umid Isabaev, ils avaient toutefois entendu parler de lui à la suite son apparition dans un documentaire au sujet des sosies d'hommes et de femmes politiques.

Lorsque la guerre éclate en Ukraine fin février, Howard ne peut s'empêcher de penser à Umid et au possible danger dans lequel il se trouve. Il décide donc de lui envoyer un message et lui propose de financer son exil vers la Pologne. C'est depuis ce même pays que Slawomir –le sosie de Poutine– décide d'intervenir et «de rester en communication constante avec le sosie de Zelensky tout au long de son voyage vers la Pologne».

Grâce à la bonté de ces deux hommes, Umid Isabaev est arrivé en Pologne le 12 mars dernier au bout d'une semaine de voyage. À son arrivée, «Howard a envoyé une voiture pour aller le chercher et a payé ses hôtels». Slawomir et Umid ont depuis pu se rencontrer et ont par ailleurs pu discuter de la guerre autour d'une bière dans un bar polonais.

«La vie en tant que sosie professionnel d'homme politique peut être amusante, explique Howard. Mais c'est aussi une entreprise risquée.» Il lui semblait donc normal de prêter main-forte à Umid Isabaev. «[Nous sommes] une tribu», conclut le sosie du dictateur nord-coréen.

Newsletters

En Syrie, l'hiver sonne le début de la culture des roses de Damas

En Syrie, l'hiver sonne le début de la culture des roses de Damas

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

L'actuel président, renforcé par les bonnes performances de son camp, aurait la légitimité pour briguer un second mandat. Derrière lui, le parti semble faire bloc, mais la question de son âge devrait surgir tôt ou tard.

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

La Coupe du monde de football au Qatar déchaîne les polémiques depuis son attribution. Parmi elles, celle liée aux droits humains, bafoués au sein de l'émirat, et en particulier à l'homosexualité, illégale dans le pays. Mais au sein des stades ...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio