Politique

Élection présidentielle: les candidats abattent leurs dernières cartes

Temps de lecture : 2 min

La guerre en Ukraine est le sujet au cœur de tous les débats.

C'est la dernière ligne droite pour les candidat·es qui se présentent au premier tour de l'élection présidentielle ce dimanche. Cette campagne un peu spéciale s'est particulièrement concentrée sur les enjeux internationaux et la guerre en Ukraine.

Mercredi, le président sortant Emmanuel Macron a répondu aux critiques du Premier ministre polonais sur sa gestion de la crise, qui arguait qu'on «ne négocie pas avec Hitler». Marine Le Pen, quant à elle, a commenté le massacre de Boutcha et proposé de rappeler l'ambassadeur français, quand Éric Zemmour émet des doutes sur les responsables. Alors que l'écart se resserre entre Macron et Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, lui, se voit au deuxième tour.

Le Premier ministre polonais s'immisce-t-il dans la campagne française? Emmanuel Macron doit-il continuer à discuter avec Vladimir Poutine? Alors que Jean-Luc Mélenchon continue de grimper dans les sondages, quelle place pour le vote utile?

Roseline Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités Carole Barjon, éditorialiste politique à L'Obs, David Revault d'Allonnes, rédacteur en chef politique au JDD, et Pascal Jalabert, éditorialiste politique, dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24 en partenariat avec Slate.

Newsletters

Encombrant

Encombrant

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Le chef de l'État a agité cette menace si l'opposition votait la motion de censure contre le gouvernement.

#OnNeDoitPasDireÇa

#OnNeDoitPasDireÇa

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio