Monde

Les États-Unis devraient être divisés en treize régions, estiment des chercheurs

Temps de lecture : 2 min

Bye bye les cinquante États!

Au-delà de l'urgence climatique, les auteurs suggèrent que la pensée méga-régionale présenterait des avantages économiques. | Nico Smit via Unsplash
Au-delà de l'urgence climatique, les auteurs suggèrent que la pensée méga-régionale présenterait des avantages économiques. | Nico Smit via Unsplash

Un incendie de forêt en Californie, une tempête à New York... les impacts du changement climatique peuvent sembler localisés. Pourtant, le problème est global. Aux États-Unis, le nouveau livre Megaregions and America's Future soutient l'idée qu'il faut arrêter de répondre aux défis écologiques à petite échelle et passer à un système de «méga-régions». Fast Company a décortiqué l'ouvrage.

Les trois chercheurs qui le signent, Robert D. Yaro, Ming Zhang et Fréderick R. Steiner, identifient treize méga-régions aux États-Unis, comme le Nord-Est (qui inclut plus de 50 millions d'habitants), la région des Grands Lacs ou encore celle de la Côte du Golfe. À elles seules, elles représentent la majorité de la population du pays mais seulement 30% du territoire. Ainsi, selon les chercheurs, concentrer les interventions dans ces régions présenterait un avantage bien supérieur à une planification nationale.

À l'inverse, ils craignent que si on ne planifie pas les choses à l'échelle de ces treize méga-régions, on risque d'aggraver les conséquences du changement climatique. Ils prennent l'exemple de l'ouragan Sandy, qui a causé plus de 60 milliards de dollars de dégâts en frappant les États de New York, du New Jersey et du Connecticut en 2012. Robert D. Yaro déplore: «Il n'y a pas de stratégie proactive et tournée vers l'avenir pour répondre à ces préoccupations.»

Les avantages des méga-régions

La conception méga-régionale pourrait prendre plusieurs formes. Par exemple, construire des barrières contre les marées massives comme aux Pays-Bas ou encore des parcs à huîtres pour réduire l'intensité des vagues. Pour être efficaces, ces constructions devraient se faire à grande échelle.

Au-delà de l'urgence climatique, les auteurs suggèrent que la pensée méga-régionale présenterait des avantages économiques, en accélérant des projets interétatiques tels que le train à grande vitesse. «En créant de meilleures connexions physiques, vous pouvez créer de nouvelles opportunités qui n'existaient pas avant», expliquent-ils.

Pour Yaro, le cas du train à grande vitesse est une preuve que les États-Unis se situent loin derrière d'autres continents comme l'Europe ou l'Asie. Selon lui, la planification régionale constitue avant tout un moyen de rester compétitif dans une économie mondialisée. Il ajoute: «Fondamentalement, tous nos concurrents organisent des stratégies nationales ou méga-régionales de développement économique, d'énergie et de transport.»

Le pays serait prêt à franchir le pas, selon eux, puisque des coopérations ont déjà vu le jour dans le Nord-Est entre plusieurs gouverneurs notamment. «Ce niveau de coopération entre les États du Nord-Est donne l'espoir que dans toutes les juridictions, des mesures soient prises.»

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio