Sciences

Les mystères du cratère des Pingualuit, «œil de cristal» à l'eau pure

Temps de lecture : 2 min

Cet immense impact météoritique a encore bien des histoires à nous révéler.

L'impact a eu lieu il y a 1,4 million d'années. | Lkovac via Wikimedia Commons
L'impact a eu lieu il y a 1,4 million d'années. | Lkovac via Wikimedia Commons

Il est situé dans la localité de Kangiqsujuaq, au nord du Québec. L'aventurière et photographe Phoebe Smith s'y est rendue pour la BBC afin de rapporter les histoires que l'on raconte sur ce cratère de plus de 400 mètres de profondeur, 3,5 kilomètres de diamètre et d'une circonférence d'environ 10 kilomètres. Le cratère des Pingualuit se distingue par son apparente symétrie: il forme un cercle presque parfait.

Pierre Phillie est géographe culturel et s'intéresse donc aux liens entre les sociétés et leur environnement. Ce Français installé depuis plus de quarante ans aux abords du cratère possède une copie d'une photo prise le 20 juin 1943 par un officier de l'armée de l'air américaine. Il raconte: «Le monde occidental a découvert le cratère cette année-là, pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que les pilotes l'utilisaient comme repère géographique. Mais ils n'ont pas partagé la découverte avec le reste du monde avant la fin de la guerre.»

La première théorie à propos du mystérieux «œil de cristal», comme le surnomment les Inuits, fut celle de Fred W. Chubb. En 1950, ce prospecteur de l'Ontario était convaincu que le cratère était causé par un volcan et qu'il renfermait donc certainement des diamants. «Nous savons désormais sans aucun doute qu'il s'agit bien de l'impact d'une météorite», rectifie Pierre Philie. Et de préciser: «On estime que l'impact a été 8.500 fois plus violent que la bombe atomique lâchée sur Hiroshima.»

«Le paysage est un livre ouvert»

Cet impact a eu lieu il y a 1,4 million d'années. Évidemment, les Inuits l'avaient découvert bien avant que les Occidentaux viennent y chercher des diamants. Le géographe explique que l'eau y est incroyablement claire puisqu'elle provient uniquement des pluies. Elle est la seconde la plus pure au monde après celle du lac Mashū, au Japon.

L'un des mystères de ces eaux profondes est celui de l'omble chevalier, un poisson d'eau douce qui s'y est installé. Les scientifiques n'arrivent pas à se mettre d'accord sur la provenance de cette espèce dans le cratère puisqu'aucune rivière n'y parvient, et que l'espèce a dû se tourner vers le cannibalisme pour assurer sa propre survie.

En plus des Inuits, des preuves scientifiques indiquent qu'un ancêtre de l'humain habitait les lieux bien avant le crash de la météorite. Pour Pierre Phillie, «le paysage est un livre ouvert. Nous pouvons tant apprendre si on prend le temps de le lire.»

En 2007, des chercheurs de l'Université de Laval au Québec, dirigés par le professeur Reinhard Pienitz, vinrent relever des échantillons d'eau profonde, qu'il décrivaient comme des «capsules de temps». Ce type de recherche permet d'en savoir plus sur les changements climatiques du passé et la manière dont les écosystèmes s'y sont adaptés.

Newsletters

Fans d'astronomie, venez traquer les exoplanètes jupitériennes

Fans d'astronomie, venez traquer les exoplanètes jupitériennes

La science a besoin de vous.

Le passé de nos grands-parents influe sur notre génétique

Le passé de nos grands-parents influe sur notre génétique

Problèmes relationnels, traumatismes, santé défaillante... Vos grands-parents pourraient y être pour quelque chose.

L'homosexualité existe-t-elle chez les animaux?

L'homosexualité existe-t-elle chez les animaux?

[L'Explication #79] Les relations entre les animaux de la même espèce existent, et auraient même certains avantages.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio