Monde

Poutine prendrait des bains au sang de bois de cerf

Temps de lecture : 2 min

Un important média d’investigation russe indépendant apporte des éléments qui interpellent sur la santé du président Vladimir Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse en marge du sommet du G-20 à Osaka, le 29 juin 2019. | Yuri Kadobnov / Pool / AFP

 
Le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse en marge du sommet du G-20 à Osaka, le 29 juin 2019. | Yuri Kadobnov / Pool / AFP  

La très secrète santé de Vladimir Poutine a toujours suscité de nombreux fantasmes. Depuis l'invasion de l'Ukraine, les regards sont d'autant plus braqués vers le président russe et les spéculations repartent de plus belle. Vladimir Poutine serait-il frappé par la maladie? Des éléments troublants apportés par l'important média russe d’investigation indépendant Proekt et relayés par The Independent ou encore The Times, vont en tout cas dans ce sens. Selon eux, le président russe serait atteint d’un cancer de la thyroïde.

Le journal d'investigation s'appuie notamment sur la nature et le nombre des récentes visites médicales du chef d'État de 69 ans. En l’espace de quatre ans, Yevgeny Selivanov, un chirurgien spécialiste du cancer de la thyroïde, a par exemple rendu 35 fois visite au président russe dans sa résidence de la mer noire. Au total, sur la même période, le médecin a passé près de 166 jours à ses côtés.

Et ce n'est pas tout. Le président serait particulièrement préoccupé par sa santé au vu de la myriade de médecins qu'il consulte de manière très fréquente. Alexei Shcheglov, un oto-rhino-laryngologiste, c'est-à-dire un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge, capable entre autres de diagnostiquer des maladies thyroïdiennes, a par exemple pris près de 59 fois l'avion entre 2016 et 2020 pour venir ausculter Vladimir Poutine. Soit plus de 14 consultations par an.

Bains au sang de bois de cerf

Selon le média d’investigation, le président russe serait déjà sous traitement depuis quelque temps pour lutter contre ce cancer. Il prendrait entre autres des stéroïdes, ce qui expliquerait son apparence bouffie. En parallèle, il se serait également laissé convaincre par les bienfaits de la médecine alternative, et plus particulièrement une pratique traditionnelle: les bains au sang de bois de cerf.

Toujours selon l'enquête, Vladimir Poutine se serait en effet immergé plusieurs fois dans des bains de sang extrait de bois de cerf coupés, aussi appelée pantocrine. L'objectif? Améliorer sa santé, son système cardiovasculaire et rajeunir sa peau, précise Business Insider.

Connus pour ses soi-disant propriétés toniques, ces bains auraient été conseillés par le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Même s'il n'a pas vraiment été convaincu par leur efficacité, Vladimir Poutine continuerait malgré tout à se rendre régulièrement dans la clinique des montagnes de l’Altaï, en Sibérie, où ces bains sont réalisés. Des bains qui seraient par ailleurs devenus à la mode auprès des oligarques russes. Poutine, un vrai influenceur santé.

Newsletters

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

Présidentielle 2024: les Démocrates soutiennent tous Joe Biden, mais...

L'actuel président, renforcé par les bonnes performances de son camp, aurait la légitimité pour briguer un second mandat. Derrière lui, le parti semble faire bloc, mais la question de son âge devrait surgir tôt ou tard.

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

En images, les gestes de protestation lors de la Coupe du monde au Qatar

La Coupe du monde de football au Qatar déchaîne les polémiques depuis son attribution. Parmi elles, celle liée aux droits humains, bafoués au sein de l'émirat, et en particulier à l'homosexualité, illégale dans le pays. Mais au sein des stades ...

Dans l'État de New York, les condamnés pour vente de cannabis seront les premiers à en vendre légalement

Dans l'État de New York, les condamnés pour vente de cannabis seront les premiers à en vendre légalement

La nouvelle loi prévoit de réparer les injustices de la «guerre contre les drogues», qui a particulièrement touché les communautés afro-américaines et latinos par le passé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio