Politique / Monde

Le dé-jumelage des villes, conséquence de la guerre en Ukraine

Temps de lecture : 2 min

Les municipalités sont divisées sur la marche à suivre quant à leurs jumelages avec des villes russes.

Chicago a suspendu son jumelage avec Moscou. | Alex Zarubi via Unsplash
Chicago a suspendu son jumelage avec Moscou. | Alex Zarubi via Unsplash

Pendant la guerre froide, qui opposait le bloc soviétique aux États-Unis, afin d'effectuer un signe en faveur de la paix, plusieurs municipalités américaines s'étaient jumelées avec des villes d'URSS. Trente ans plus tard, c'est l'effet inverse qui se produit.

D'après Sister cities international, une ONG qui gère les jumelages aux États-Unis, ce sont en tout soixante-huit villes américaines qui sont jumelées avec des cités russes. Mais ce nombre fond à vue d'œil.

Dans une lettre adressée à l'administration de Stavropol, une ville de 400.000 habitants située dans le sud de la Russie, le maire de Des Moines, aux États-Unis, a annoncé devoir à regret suspendre le jumelage entre les deux métropoles, «jusqu'à ce que l'armée russe soit hors d'Ukraine et que la question soit résolue pacifiquement».

Des Moines n'est pas seule. Chicago a interrompu son jumelage avec Moscou, Colorado Springs suspendu le sien avec Smolensk et Sarasota fait de même avec Vladimir. En France aussi, des villes comme Agen ou Valenciennes ont commencé à se séparer de leurs jumelles.

Avis divisés

La suspension des jumelages ne fait toutefois pas l'unanimité. Le maire de Gainesville, en Floride, a décidé de conserver son jumelage avec Novorossiïsk et enjoint dans une lettre la ville de Tallahassee à faire de même: «Nous ne devons pas tenir pour responsables les familles de nos villes sœurs pour les actions d'un tyran nationaliste.»

Sister cities international partage cet avis. Dans un courrier destiné aux municipalités, l'ONG plaide pour le maintien des jumelages, estimant qu'y mettre fin «coupe les vitales, et souvent dernières, lignes de communication» entre citoyen·nes au pire moment, alors que Vladimir Poutine tente justement d'isoler sa population du reste du monde.

Newsletters

Encombrant

Encombrant

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites: la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Le chef de l'État a agité cette menace si l'opposition votait la motion de censure contre le gouvernement.

#OnNeDoitPasDireÇa

#OnNeDoitPasDireÇa

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio