Sciences

Quelle taille maximale les grêlons peuvent-ils atteindre?

Temps de lecture : 2 min

La hausse des températures mondiales serait la cause de tempêtes de grêle destructrices.

Le record de taille des grêlons est détenu par Tripoli, capitale de la Libye, avec 18 cm de diamètre. | Capture d'écran Top Fives via YouTube
Le record de taille des grêlons est détenu par Tripoli, capitale de la Libye, avec 18 cm de diamètre. | Capture d'écran Top Fives via YouTube

L'été dernier, au Royaume Uni, la canicule battait son plein. Pourtant, le 21 juillet, le ciel s'est assombri et la chaleur a laissé place à une pluie de grêle particulièrement forte. Des morceaux de glace de la «taille d'une balle de golf» ont percuté les vitres des maisons, cabossé les voitures et endommagé les jardins.

Cette tempête de grêle –causée par de forts courants entre les nuages– était inhabituelle, mais tout de même plus légère qu'une autre datant de juin 2020 au Canada. Dans la ville de Calgary, ce ne sont pas moins de 70.000 maisons et véhicules qui ont été la cible de grêlons, gros comme des balles de tennis. Elle reste aujourd'hui l'un des événements météorologiques les plus coûteux du pays, avec 1,2 milliard de dollars canadiens de réparation (plus de 856 millions d'euros).

Les changements climatiques influencent beaucoup d'éléments sur Terre et dans l'atmosphère, et la taille des grêlons en fait partie. Le Texas, l'Alabama et le Colorado détenaient les derniers records, avec environ 16 cm de diamètre. Mais en 2020, la capitale de la Libye a remporté la palme avec des diamètres de 18 cm. Mais alors, pourquoi le changement climatique provoque-t-il une augmentation de ce phénomène météo? Et jusqu'à quel point les grêlons peuvent-ils grossir?

Boule de bowling

Les États-Unis et le Canada sont probablement les zones les plus touchées, mais cela pourrait évoluer. «Alors que la planète continue de se réchauffer, les zones où les tempêtes de grêle sont favorisées sont susceptibles de se déplacer», déclare Julian Brimelow, spécialiste des sciences physiques au ministère fédéral canadien Environnement et Changement climatique. «Une zone où le manque d'humidité est un facteur limitant peut devenir plus humide et, par conséquent, la fréquence des tempêtes de grêle peut augmenter.»

La grêle se forme lorsque des gouttelettes d'eau sont transportées dans les nuages. Les courants ascendants les transportent dans des parties de l'atmosphère où l'air est suffisamment froid pour les transformer en glace. La taille du grêlon varie en fonction de l'humidité présente dans l'air: plus elle s'accumule sur le morceau de glace, plus ce dernier aura de couches, comme un oignon. Il continuera alors de grossir jusqu'à ce que le courant ne soit plus assez fort pour le maintenir en l'air. Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration, un courant ascendant de 103 km/h supporte des grêlons de la taille d'une balle de golf, tandis qu'un courant 27% plus rapide pourra en créer de la taille d'une balle de baseball.

Les changements climatiques modifient les températures de l'atmosphère terrestre, mais aussi de la quantité d'humidité dans l'air. Un air plus chaud peut contenir plus de vapeur d'eau et des températures plus élevées signifient aussi plus d'évaporation. Les deux phénomènes combinés entraînent des précipitations plus abondantes et donc, des tempêtes de plus en plus extrêmes. Cependant, la taille maximale des grêlons reste difficilement prévisible. D'après les simulations de Matthew Kumjian, météorologue à l'université d'État de Pennsylvanie, elle ne devrait pas dépasser les 27 cm de diamètre, soit la taille d'une boule de bowling.

Newsletters

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des réseaux paysans aux tiroirs poussiéreux des réserves du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, Thierry Ardouin a entrepris un travail de dix ans pour photographier plus de 500 graines. Choisies, éclairées et cadrées avec le plus grand...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio