Société

Jugées trop excitantes, les queues de cheval sont interdites dans des collèges japonais

Temps de lecture : 2 min

Les écoles nippones sont connues pour imposer des règles strictes, et particulièrement absurdes, aux jeunes étudiantes.

Certaines coupes de cheveux sont aussi interdites pour des raisons d'uniformalisme. | Jizhidexiaohailang via Unsplash
Certaines coupes de cheveux sont aussi interdites pour des raisons d'uniformalisme. | Jizhidexiaohailang via Unsplash

«Ils ont peur que les garçons regardent les filles», assure une ancienne enseignante. Au Japon, les règles de société sont dures et s'appliquent même à l'école. De la longueur des chaussettes à la couleur de leurs sous-vêtements, les étudiantes sont particulièrement contrôlées. Une règle a cependant suscité plus de critiques que les autres, de par son absurdité et le message qu'elle porte.

Motoki Sugiyama, ancienne professeure de collège, a révélé à VICE que les dirigeants de l'école lui avaient dit que les filles ne devaient pas montrer leur nuque en faisant des queues de cheval. La raison? Cette vue, soi-disant intime, pourrait «exciter sexuellement» les élèves masculins.

Peu de choses suffisent à émoustiller les jeunes collégiens apparemment. «Ils craignent que les garçons ne regardent les filles, c'est le même raisonnement qui pousse au maintien de la règle du sous-vêtement blanc uniquement», a-t-elle poursuivi. L'ex-enseignante faisant référence à la règle imposée aux filles de porter des sous-vêtements blancs sous leurs uniformes, pour que rien ne transparaisse.


Des mœurs qui tardent à s'estomper

«J'ai toujours critiqué ces règles, mais il y a un tel manque de logique et c'est devenu tellement normalisé que les étudiants n'ont d'autres choix que de les accepter», reproche Motoki Sugiyama. Lors de son parcours, cette ancienne professeure a enseigné dans cinq écoles différentes, à environ 140 km de Tokyo. Toutes interdisaient la queue de cheval. Elle s'est alors donnée pour mission de dénoncer ces règles qui sexualisent les jeunes filles en permanence.

Il n'existe pas de statistiques nationales sur le nombre d'écoles prônant l'interdiction de cette coiffure. Pourtant une enquête de la FBEN datant de 2020 démontre qu'environ une école sur dix dans la préfecture de Fukuoka l'oblige.

L'interdiction de la queue de cheval n'est pas la seule règle absurde à faire parler. La liste des restrictions comporte la couleur des sous-vêtements, la hauteur des chaussettes, mais également la forme des sourcils, la longueur de jupe ainsi que la forme et couleur des cheveux. L'undercut –coiffure avec les côtés rasés– est interdite. Également, si les élèves n'ont pas les cheveux lisses et noirs, comme la plupart des japonais, ils doivent prouver avec une photos que leurs cheveux sont naturellement différents.

Toutes ces obligations ont des répercussions sur les étudiants, et en particulier les femmes: «Au Japon, la sexualité n'est pas quelque chose qui appartient à l'individu, mais un élément ou une chose qui peut être contrôlée», a déclaré Asao Naito, professeur agrégé de sociologie à l'université Meiji. L'année dernière, en juin, des élèves et parents ont incité le gouvernement japonais à demander aux conseils préfectoraux de réviser ces règles, pour la plupart sexistes. Certaines institutions ont finalement changé leurs obligations, mais d'autres sont encore réticentes.

Newsletters

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

L'implosion du monde du travail n'est pas pour demain.

«Elle m'a juste dit qu'elle allait prendre un couteau, l'égorger, et lui couper les mains»

«Elle m'a juste dit qu'elle allait prendre un couteau, l'égorger, et lui couper les mains»

[Épisode 2] Auprès de toutes ses amies et de sa mère, Céline Vasselin a évoqué son projet de tuer et démembrer Sliman Amara. Aucune ne l'a prise au sérieux... sauf une.

Ces parents de la génération Z qui ne veulent pas perpétuer le mythe du Père Noël

Ces parents de la génération Z qui ne veulent pas perpétuer le mythe du Père Noël

Petit Papa Noël, quand tu ne descendras plus du ciel.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio