Sciences

Pourquoi faut-il vingt-trois heures pour rejoindre l'ISS, qui est à seulement 400 kilomètres de la Terre?

Temps de lecture : 2 min

Diriger une navette dans l’espace, c’est un poil technique.

Quand est-ce qu'on arrive? | NASA Johnson via Flickr
Quand est-ce qu'on arrive? | NASA Johnson via Flickr

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Pourquoi faut-il vingt-trois heures pour rejoindre l'ISS qui est à 400 kilomètres de la Terre alors que l'on nous parle d'une vitesse de 11 km/s?»

La réponse de Philippe Guglielmetti:

Si vous montez verticalement les 400 kilomètres jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS), cette dernière va se fracasser sur vous à 7,66 km/s, sa vitesse orbitale.

Vous ne devez pas seulement monter, mais la rejoindre sur son orbite à 7,66000 km/s de vitesse tangentielle, et 0,36000 km/h de vitesse radiale (la précision est nécessaire, tout comme celle requise pour le rendez-vous).

Le vol se fait en plusieurs étapes, avec des plateaux permettant d'attendre le bon moment pour passer au plateau suivant, et permettant de redescendre dans une région habitée en cas de problème.

Le déroulement du vol du Crew Dragon, du décollage à l'amarrage à la Station spatiale internationale. | ESA

Pour les vaisseaux de ravitaillement, cette dernière condition n'est pas indispensable, donc ils peuvent monter en six heures environ.

Pour rappel, l'ISS fait le tour de la Terre en quatre-vingt-douze minutes.
Donc même comme ça, le voyage correspond à plusieurs tours du monde…

Newsletters

Les insectes ont-ils des sentiments?

Les insectes ont-ils des sentiments?

Vous devriez sans doute réfléchir à deux fois avant de sortir votre tapette à mouches.

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

Avons-nous tous une petite voix intérieure?

[L'Explication #96] Plutôt team brouhaha mental incessant ou voix muette comme une carpe?

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Les Néandertaliens auraient évolué pour ne pas sentir leur propre puanteur

Pratique quand la propreté n'est pas la priorité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio