Politique

Le président-candidat Macron à l'épreuve de la guerre en Ukraine

Temps de lecture : 2 min

Le rôle diplomatique que joue le chef de l'État français peut renforcer sa stature et présenter un avantage dans la campagne pour l'élection présidentielle d'avril. Mais ce n'est pas automatique.

En pleine guerre de la Russie contre l'Ukraine, Emmanuel Macron s'est adressé ce mercredi 2 mars aux Français. Il a notamment abordé la question de l'indépendance économique de notre pays, et celle de sa défense. Son but: unir la population française derrière lui et, comme un message subliminal, lui dire: «Gardez-moi comme président pour gérer cette situation.» Ce vendredi, il a confirmé sa candidature à la présidentielle d'avril dans une lettre publiée dans la presse quotidienne régionale.

Emmanuel Macron maintient le dialogue avec Vladimir Poutine, les deux hommes se sont entretenus par téléphone jeudi. Un échange particulièrement tendu à la suite duquel le président français a estimé que «le pire [était] à venir» en Ukraine.

Dans cette crise, le chef d'État joue les protecteurs. Lors de son allocution de mercredi, il l'a assuré: «Je n'ai et n'aurais qu'une boussole, vous protéger.»

Comment analyser la prise de parole d'Emmanuel Macron? Dans quelle mesure les sanctions contre la Russie risquent-elles de se retourner contre l'économie française? Quel impact cette guerre peut-elle avoir sur l'élection française?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités Hubert Coudurier, directeur de l'information du Télégramme, Carole Barjon, éditorialiste politique et grand reporter à l'Obs, et Neïla Latrous, journaliste politique à Franceinfo, dans l'émission «Politique» de France 24, en partenariat avec Slate.

Newsletters

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Absent de l'Assemblée nationale depuis les dernières législatives, le chef historique de La France insoumise vient de subir une série de revers politiques. Un début de déclin?

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Fin janvier, à Marseille, les membres du parti à la rose diront s'ils veulent poursuivre avec leur premier secrétaire et avec la Nupes. Deux candidats essaient de ravir le poste à Olivier Faure.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio