Santé

Ces cas (très rares) où le sexe entraîne la mort

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs se sont penchés sur ce phénomène de mort subite.

Les personnes plus âgées sont plus à risque de faire une crise cardiaque pendant ou après l'acte sexuel. | DANNY G via Unsplash
Les personnes plus âgées sont plus à risque de faire une crise cardiaque pendant ou après l'acte sexuel. | DANNY G via Unsplash

Si le sexe est réputé pour ses effets physiques et psychologiques bénéfiques, il peut dans certains cas –heureusement très rares– s'avérer mortel –au sens propre. La plupart du temps, cette mort est causée par l'effort physique de l'activité sexuelle, par la prise de médicaments (pour traiter la dysfonction érectile, par exemple) ou encore celle de drogues.

Rassurez-vous, l'incidence est tout de même très faible: seuls 0,6% de l'ensemble des cas de mort subite se produisent pendant ou peu de temps après un rapport sexuel.

En 2006 déjà, des chercheurs allemands avaient mené une étude médico-légale d'autopsie pour étudier la fréquence des morts subites liées aux rapports sexuels. Sur 32.000 décès soudains ayant eu lieu sur une période de trente-trois ans, 0,2% étaient spécifiquement en lien avec une activité sexuelle. L'étude a démontré que ce phénomène concernait davantage les hommes, et plus particulièrement ceux de plus de 50 ans. D'autres études réalisées en France, aux États-Unis et en Corée du Sud ont apporté des résultats similaires.

Le cœur a ses raisons

Un nouveau travail scientifique mené par des chercheurs de St George's, Université de Londres, a démontré que le phénomène de mort subite lié au sexe ne concernait pas uniquement les hommes d'âge mûr. Pour leur étude parue dans la revue JAMA Cardiology en janvier 2022, ils ont analysé près de 7.000 cas de morts subites ayant eu lieu entre janvier 1994 et août 2020. Parmi eux, dix-sept sont liés à l'activité sexuelle et se sont produits lors de l'acte ou dans l'heure qui a suivi. Si les hommes sont là aussi davantage concernés que les femmes (à 65%), l'âge moyen est cette fois-ci de 38 ans.

Ici, les morts n'étaient pas causées par des crises cardiaques. Deux causes principales ont été identifiées: dans 53% des cas, le cœur était en bon état, mais un rythme cardiaque soudainement anormal a débouché sur un syndrome de mort subite par arythmie; dans 12% des cas, les sujets ont subi une dissection aortique (une maladie qui mène la paroi interne de l'aorte à se déchirer); pour les cas restants, la mort était due à des anomalies structurelles ou à un groupe rare de maladies génétiques nommé «canalopathie».

Comme le conseille le site ScienceAlert, les hommes et femmes concernés par des maladies pouvant entraîner des dysfonctionnements cardiaques devraient se renseigner auprès de leur cardiologue.

Newsletters

Faut-il vraiment boire huit verres d'eau par jour?

Faut-il vraiment boire huit verres d'eau par jour?

C'est plus complexe que cela.

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Comme toute activité physique, cette discipline est bonne pour la santé. Associant le corps et l'esprit, elle a notamment des effets potentiellement intéressants sur le cerveau et la santé mentale.

Avant une séance de sport, laissez tomber le cardio et les étirements

Avant une séance de sport, laissez tomber le cardio et les étirements

L'un est inutile et les autres sont dangereux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio