Monde

Les Thaïlandais vont pouvoir faire pousser du cannabis chez eux

Temps de lecture : 2 min

En toute légalité. Il leur suffit juste de respecter quelques conditions.

Des règles devront être respectées pour cultiver du cannabis à la maison en Thaïlande. | Cristal Weed Cannabis via Unsplash
Des règles devront être respectées pour cultiver du cannabis à la maison en Thaïlande. | Cristal Weed Cannabis via Unsplash

La Thaïlande franchit les dernières marches de son plan de légalisation de la marijuana, après l'avoir autorisée à des fins médicales et de recherche en 2018. Mardi 25 janvier, le pays a annoncé qu'il retirerait le cannabis de sa liste des drogues, ouvrant la voie à la culture de la plante à la maison. Mais il faudra suivre quelques petites règles.

D'abord, il faudra avertir le gouvernement local pour être autorisé à cultiver de la marijuana chez soi, selon les nouvelles règles annoncées par l'office thaïlandais des stupéfiants. Ensuite, ces cultures maison ne pourront pas être utilisées à des fins commerciales sans licence, précise le ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul.

Son ministère devra présenter dans la semaine un projet de loi distinct au parlement thaïlandais, qui fournira tous les détails sur l'utilisation légale du cannabis. Production, commercialisation ou usage récréatif, tout sera précisé.

Amende et prison en cas de non-respect

Toutes les informations nécessaires aux Thaïlandais seront prochainement publiées dans la Gazette royale. Il faudra attendre 120 jours avant que les plantes de cannabis cultivées à la maison ne deviennent légales. Selon le chef de l'organisme de réglementation des aliments et des médicaments, Paisal Dankhum, la marijuana cultivée localement devra être utilisée à des fins médicales, comme pour la médecine traditionnelle.

Paisal Dankhum tient à avertir tout fraudeur: des contrôles aléatoires pourront être mis en place. Faire pousser du cannabis sans en avertir le gouvernement pourrait valoir une amende allant jusqu'à 20.000 bahts, soit plus de 530 euros. Vendre sans licence pourrait coûter en plus cher: 800 euros d'amende et/ou trois ans de prison.

Newsletters

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

Couramment parlé jusqu'au début du XXe siècle dans cet État américain, le français local a peu à peu disparu, avalé par la langue anglaise. Mais aujourd'hui, il est enseigné à 5.500 enfants et jouit à nouveau d'une certaine popularité.

De l'Afrique du Sud jusqu'à la Russie, embarquez pour la plus longue marche du monde

De l'Afrique du Sud jusqu'à la Russie, embarquez pour la plus longue marche du monde

22.000 kilomètres à pied, ça use les souliers.

États-Unis, Allemagne, Italie: les difficultés du pape François

États-Unis, Allemagne, Italie: les difficultés du pape François

L'ouverture prônée par le souverain pontife rencontre des oppositions à l'international laissant peu de marge de manœuvre, notamment sur la gestion de la question des agressions sexuelles.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio