Santé

De l'impact des TOC sur la vie sexuelle

Temps de lecture : 2 min

Les troubles obsessionnels compulsifs peuvent même conduire les personnes concernées à stopper toute vie sexuelle.

Les textures ou les odeurs peuvent par exemple déclencher des comportements obsessionnels. | Crystal de Passillé-Chabot via Unsplash
Les textures ou les odeurs peuvent par exemple déclencher des comportements obsessionnels. | Crystal de Passillé-Chabot via Unsplash

Le site Mic se penche le temps d'un article sur la vie sexuelle des personnes atteintes de TOC. Cet acronyme désigne le trouble obsessionnel compulsif, trouble psychique qui se caractérise par l'apparition répétée d'obsessions, qui produisent de l'inconfort, de l'inquiétude ou de la peur; mais également de compulsions, des comportements répétés et ritualisés qui peuvent aider à diminuer l'anxiété.

Le journaliste Ian Kumamoto, lui-même atteint de TOC, a interrogé plusieurs personnes, dont Anika, quasi trentenaire, qui explique que son trouble obsessionnel compulsif ne se manifeste pas pendant l'acte sexuel, mais souvent juste après. «Si je ressens des textures bizarres ou si des odeurs liées au sexe arrivent jusqu'à mes narines, je vais commencer à me laver les mains de façon compulsive», explique la jeune femme, qui se dit obsédée par les germes.

Teresa, étudiante âgée de 23 ans, explique que sa germaphobie obsessionnelle la pousse à éviter d'avoir des relations sexuelles dans son propre lit: «Cela peut causer quelques frictions. Et si mes partenaires veulent faire preuve de spontanéité mais que leurs mains n'ont pas été lavées au préalable, j'ai tendance à casser leur délire et ça les ennuie beaucoup.»

Très souvent, le TOC interfère tellement dans le rapport sexuel –et même avant– que les personnes concernées préfèrent stopper leur vie sexuelle, qui n'est plus qu'une source d'angoisses permanentes. Pour pouvoir retrouver une sexualité épanouie, il convient donc de traiter le mal à la racine.

Thérapie et éducation sexuelle adaptée

Pour Chris Trondsen, clinicien californien spécialiste des problèmes liés au TOC, certaines croyances populaires selon lesquelles le sexe serait forcément quelque chose de sale ont tendance à aider le trouble obsessionnel compulsif à éclore, en tout cas chez celles et ceux qui possèdent déjà un terreau fertile. Il insiste sur la nécessité d'une éducation sexuelle de qualité, adaptée à la sexualité de chaque individu:

«Dans certaines communautés marginalisées, comme chez les LGBT+, on ne reçoit pas l'éducation sexuelle dont on aurait besoin. Une personne LGBT+ qui serait atteinte de TOC va devoir faire son éducation auprès d'autres membres de sa communauté, ou en consultant des ressources non institutionnelles.»

Il est conseillé de faire diagnostiquer l'existence d'un TOC par un psychiatre, qui peut ensuite mettre en place un plan pouvant inclure différentes doses de thérapie et de médication. La thérapie la plus conseillée se nomme ERP, pour «Exposure and Response Prevention», qui permet régulièrement de remonter jusqu'à la source du trouble.

Pour résumer brièvement, cette thérapie en cinq phases consiste à s'exposer aux éléments déclencheurs du trouble et à tenter de ne pas déclencher le comportement compulsif qui suit. Par exemple, toucher une surface qu'on imagine pleine de germes et s'empêcher de se laver les mains ensuite. L'idée est «d'apprendre à vivre une vie basée sur des valeurs plutôt que sur de la peur», explique Chris Trondsen.

Newsletters

Le «bon» cholestérol n'est pas bénéfique pour toutes les ethnies

Le «bon» cholestérol n'est pas bénéfique pour toutes les ethnies

Ne vous fiez pas à son intitulé.

Faut-il vraiment boire huit verres d'eau par jour?

Faut-il vraiment boire huit verres d'eau par jour?

C'est plus complexe que cela.

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Le yoga améliore les symptômes anxiodépressifs et les performances cognitives

Comme toute activité physique, cette discipline est bonne pour la santé. Associant le corps et l'esprit, elle a notamment des effets potentiellement intéressants sur le cerveau et la santé mentale.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio