Politique

La présidentielle française s'invite dans l'hémicycle européen

Temps de lecture : 2 min

Alors qu'il inaugurait sa présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, Emmanuel Macron a été vivement critiqué, à Strasbourg, par des eurodéputés de l'opposition.

Mercredi 19 janvier, Emmanuel Macron a été coiffé d'une deuxième casquette: l'actuel président de la République française est aussi président du Conseil de l'Union européenne pour quelques mois. Devant le Parlement à Strasbourg, il a prononcé un discours d'une trentaine de minutes, puis s'est livré à une séquence de questions-réponses avec les eurodéputés. C'est alors que la campagne présidentielle française s'est invitée dans l'hémicycle strasbourgeois, lorsque des eurodéputés de l'opposition –émanant de La France insoumise, d'Europe Écologie-Les Verts, des Républicains ou encore du Rassemblement national– ont critiqué le chef de l'État dans leurs interventions.

Cette situation était-elle inévitable? Est-ce un manque de respect envers les autres États membres? Le débat européen en sortira-t-il freiné?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, décortiquent la situation avec leurs invités David Revault d'Allonnes, rédacteur en chef au JDD, Carole Barjon, éditorialiste politique à L'Obs et Hubert Coudurier, directeur de l'information du Télégramme, dans l'émission «Politique» de France 24, en partenariat avec Slate.

Newsletters

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Absent de l'Assemblée nationale depuis les dernières législatives, le chef historique de La France insoumise vient de subir une série de revers politiques. Un début de déclin?

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Fin janvier, à Marseille, les membres du parti à la rose diront s'ils veulent poursuivre avec leur premier secrétaire et avec la Nupes. Deux candidats essaient de ravir le poste à Olivier Faure.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio