Économie

Erreur de la banque en votre faveur: pour Noël, vous recevez 154 millions d'euros

Temps de lecture : 2 min

Lorsqu'ils ont consulté leurs comptes le matin du 25 décembre, certains clients n'ont pas dû en croire leurs yeux.

Les bénéficiaires de cette grosse gaffe vont hélas devoir rembourser les montants reçus le 25 décembre. | BP Miller via Unsplash
Les bénéficiaires de cette grosse gaffe vont hélas devoir rembourser les montants reçus le 25 décembre. | BP Miller via Unsplash

Dans plusieurs milliers de foyers, on s'est sans doute remis à croire au père Noël, au moins pour quelques heures. Le matin du 25 décembre, ce sont en effet pas moins de 130 millions de livres sterling (soit plus de 154 millions d'euros) qui ont été distribués involontairement par la banque Santander sur un total de 75.000 comptes. Soit une moyenne d'environ 2.000 euros par compte.

Selon les porte-parole de la banque, dont le siège est situé dans la ville espagnole du même nom, l'erreur vient de la duplication accidentelle des lignes correspondant aux salaires reçus par les 75.000 personnes finalement concernées. Lorsque les employeurs ont viré les rémunérations de décembre, Santander a systématiquement doublé la mise.

Hélas pour les chanceux éphémères, cette augmentation de salaire de 100 % n'est que le fruit d'une bévue. La banque va désormais devoir trimer pour récupérer l'argent versé par erreur. Une tâche d'autant plus compliquée que la plupart des comptes bénéficiaires de ces virements surprises n'appartiennent pas à la banque Santander.

Alerte rouge

En cette période de congés, où tout semble prendre plus de temps que d'habitude en matière de formalités et de services, c'est le branle-bas de combat chez Santander. Au 30 décembre 2021, soit cinq jours après les virements inopinés, la banque n'avait toujours fourni à ses équipes ni explication précise ni protocole détaillé visant à récupérer les fonds.

Du côté de la banque Santander, on fait néanmoins savoir que des discussions ont d'ores et déjà été engagées avec d'autres banques (Barclays, HSBC, NatWest, Co-operative Bank et Virgin Money) afin de leur demander de coopérer. Chacune d'entre elles va en effet se charger de récupérer les sommes versées en trop sur les comptes qu'elle héberge.

Reste à savoir ce qui va se produire lorsque certains clients affirmeront avoir déjà dépensé les sommes reçues par erreur et ne pas être en situation de les rembourser. On aimerait se dire que la banque Santander va faire une fleur aux plus nécessiteux et les laisser tranquilles, mais quelque chose nous dit que ce n'est pas de cette façon que les choses vont se produire. Et qu'il n'y aura pas de miracle de Noël.

Newsletters

Sommes-nous prêts à nous passer d'éclairage public?

Sommes-nous prêts à nous passer d'éclairage public?

L'éclairage public connaît des mesures de restriction pour réduire la facture énergétique et la pollution lumineuse. Derrière cette dynamique se trouvent de nombreux enjeux d'acceptabilité.

Manipulations et rêve brisé: l'affaire FTX dévoile le vrai visage des cryptomonnaies

Manipulations et rêve brisé: l'affaire FTX dévoile le vrai visage des cryptomonnaies

Ces nouvelles monnaies allaient changer la face du monde, disait-on. Elles nous ont surtout apporté une vague d'arnaques et de krachs dignes de la vieille économie. Mais la technique des chaînes de blocs, elle, a un avenir.

La dépendance de l'Allemagne vis-à-vis de la Chine ne cesse de croître

La dépendance de l'Allemagne vis-à-vis de la Chine ne cesse de croître

Est-ce un phénomène transitoire, lié à la situation économique et géopolitique de l'Europe, ou un changement structurel?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio