Culture

La supposée boulette du film «Don't Look Up» est totalement volontaire, explique son réalisateur

Temps de lecture : 2 min

Permettez-nous d'accueillir les propos d'Adam McKay par une moue dubitative.

Le fameux plan du film Don't look up qui a créé un certain questionnement. | Thomas Messias
Le fameux plan du film Don't look up qui a créé un certain questionnement. | Thomas Messias

«Oopsy.» C'est le commentaire lapidaire posté par l'utilisateur Ben Kohler, sur une vidéo TikTok montrant un plan de Don't look up – Déni cosmique dans lequel il a cru déceler une erreur grossière. Disponible depuis le 24 décembre sur Netflix, le film réalisé par Adam McKay (créateur avec Will Ferrell du personnage de Ron Burgundy, et réalisateur de Vice, avec Christian Bale en Dick Cheney) met en scène deux astronomes (Jennifer Lawrence et Leonardo DiCaprio) qui tentent de faire comprendre à la population terrestre qu'une comète s'apprête à détruire la planète. Et qui se heurtent principalement au scepticisme et aux réactions affligeantes.

Au bout d'une heure vingt-huit (le film dure 138 minutes en tout), raconte The Independent, l'œil de lynx de Ben Kohler a décelé une composition de plan pour le moins étrange. C'est très furtif, d'autant que cet instant est filmé façon caméra à l'épaule avec un montage serré, mais il a réussi à apercevoir en arrière-plan plusieurs techniciens du film masqués et vêtus de noir.

Cela semble évidement être une bévue: lorsqu'on tourne une même scène avec plusieurs caméras à la fois, il faut soit choisir des angles permettant de ne pas apercevoir les autres équipes techniques, soit les faire disparaître numériquement au moment de la post-production.

Étrange commémoration

Mais Adam McKay, lui, a une autre version. Peu après la publication des premiers tweets et articles sur le sujet, le réalisateur a répondu en affirmant qu'il n'y avait pas d'erreur et que tout ceci était totalement volontaire.

«Bien vu, peut-on lire dans son tweet. Nous avons laissé ce petit bout d'équipe dans le but de commémorer l'étrange expérience qu'a été ce tournage.» Et le cinéaste d'évoquer un tournage rendu encore plus complexe par les contraintes liées au Covid-19, qui lui aurait donné envie de signer un clin d'œil fugace à celles et ceux qui ont travaillé d'arrache-pied pour que le film voie le jour.

De deux choses l'une: soit il s'agit de la commémoration la plus étrangement subliminale de l'histoire du cinéma, soit Adam McKay se fiche de nous, préférant raconter un peu n'importe quoi plutôt que d'assumer une erreur pourtant assez dérisoire.

Newsletters

«Mourir à Ibiza», inattendu conte d'étés

«Mourir à Ibiza», inattendu conte d'étés

Ce premier film de trois jeunes réalisateurs emprunte des chemins qui paraissaient prévisibles, et mène dans des directions aussi inattendues que réjouissantes.

Kanye West: Twitter, Hitler et le trouble bipolaire

Kanye West: Twitter, Hitler et le trouble bipolaire

Mois après mois, les propos polémiques du rappeur l'enfoncent dans la tourmente. Sa pathologie mentale peut-elle en être la cause?

Sept beaux DVD et Blu-ray à offrir, pour faire (re)découvrir des films superbement restaurés

Sept beaux DVD et Blu-ray à offrir, pour faire (re)découvrir des films superbement restaurés

Surfant souvent sur la vague de la restaurations d'œuvres du patrimoine, le DVD offre des rencontres et des retrouvailles réjouissantes et stimulantes, du Moyen Âge réinventé d'un poète visionnaire aux éclats innombrables de la Nouvelle Vague.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio