Égalités / Monde

Un milliardaire quitte les mormons et fait un don de 600.000 dollars à un groupe LGBT+

Temps de lecture : 2 min

L'homme d'affaires Jeff Green écrit dans une lettre que l'Église mormone fait du mal dans le monde.

Les droits LGBT+ parviennent à se frayer doucement un chemin dans l'État conservateur de l'Utah, aux États-Unis. | Jasmin Sessler via Unsplash
Les droits LGBT+ parviennent à se frayer doucement un chemin dans l'État conservateur de l'Utah, aux États-Unis. | Jasmin Sessler via Unsplash

Jeff Green, considéré comme le milliardaire le plus riche de l'Utah aux États-Unis, a quitté l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, une communauté mormone. Dans une lettre adressée au président de cette institution, il écrit que cette dernière a «entravé le progrès mondial des droits des femmes, des droits civils, de l'égalité raciale et des droits LGBTQ+», rapporte The Salt Lake Tribune. L'homme d'affaires, directeur général de The Trade Desk, une société de marketing technologique, a également fait un don de 600.000 dollars (plus de 530.000 euros) au groupe de défense des droits LGBT+ Equality Utah, par le biais de sa fondation familiale Dataphilanthropy.

Près de la moitié de l'argent ira à un nouveau programme de bourses pour les étudiants LGBT+ de l'Utah, y compris ceux qui «pourraient avoir besoin ou qui voudraient quitter» l'Université Brigham Young parrainée par l'Église mormone. Ce don est le premier d'une longue série, espère Jeff Green. Le directeur exécutif d'Equality Utah, Troy Williams, s'est félicité de la générosité et du soutien du milliardaire. «Les éléments les plus importants de notre succès ont été le soutien d'alliés», a-t-il affirmé, confiant que l'Utah a fait d'énormes progrès pour les droits des communautés LGBT+.

Un État conservateur

Jeff Green avait déjà quitté l'Église mormone il y a dix ans, mais dans sa lettre adressée au président, Russell Nelson, il demande l'officialisation de sa démission ainsi que la suppression de ses dossiers religieux. Le milliardaire a déclaré que les membres de communauté mormone sont «de bonnes personnes qui essaient de faire le bien», mais selon lui «l'Église fait activement et actuellement du mal au monde».

L'Utah est un État américain encore très conservateur. Environ 62% des résidents et 86% des législateurs sont membres de l'Église mormone. Cette dernière s'oppose au mariage homosexuel et plus récemment à l'Equality Act. Ce projet fédéral permettrait de protéger les personnes LGBT+ contre la discrimination au logement, à l'emploi et dans d'autres domaines de la vie. Néanmoins, l'association pour les droits LGBT+ parvient à travailler aux côtés des dirigeants de l'Église et de la législature contrôlée par les Républicains pour faire avancer la cause.

Newsletters

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

Le footballeur à la retraite a accepté dix millions de livres pour promouvoir la compétition qui se tient dans l'un des pays les plus épouvantables en matière de droits des personnes queers. Et sa marque pourrait bien en pâtir.

Comment sont choisis les futurs astronautes

Comment sont choisis les futurs astronautes

L'Agence spatiale européenne vient de présenter sa nouvelle promotion, après un processus de recrutement colossal. Le voici étape par étape.

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Les études le montrent: le droit à l'avortement ouvert à toutes les personnes en capacité de procréer est une composante essentielle de la construction de sociétés égalitaires et durables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio