Santé / Société

À quoi ressemblera la vie post-pandémie? Des experts médicaux répondent

Temps de lecture : 2 min

Courant 2022, le Covid-19 devrait selon eux probablement perdre son statut de «pandémie».

Lorsque le le Covid-19 sera à l'état endémique, il devrait être saisonnier comme la grippe. | Nick Fewings via Unsplash
Lorsque le le Covid-19 sera à l'état endémique, il devrait être saisonnier comme la grippe. | Nick Fewings via Unsplash

Cela fait deux ans que ça dure, mais il se pourrait que le Covid-19 tire enfin bientôt sa révérence. Selon des experts médicaux, le virus perdra probablement son statut de «pandémie» dans le courant de l'année 2022. Les raisons: la hausse des taux de vaccination mondiaux et la généralisation du développement des pilules antivirales. Les experts pensent que le Covid-19 deviendra alors un virus «endémique», dont la gravité va s'estomper et se fondre dans la vie quotidienne. C'est ce schéma qu'ont suivi d'autres pandémies au cours du siècle dernier comme la grippe espagnole en 1918 et la grippe porcine en 2009.

S'il s'estompera, le Covid-19 restera toujours dangereux, tout comme l'est la grippe. Mais à moins de changements et de développements majeurs du virus, une vie post-pandémie «normale» devrait faire son grand retour. Le monde l'a tant attendu, alors voilà à quoi le quotidien pourrait ressembler.

Vivre avec un virus saisonnier

Lorsque le virus sera classé comme endémique, il continuera de circuler partout dans le monde, mais aura tendance à provoquer des maladies plus bénignes puisque davantage de personnes seront immunisées contre le Covid-19, notamment grâce à la vaccination. Les experts précisent que les patients auront des signes de toux, des reniflements, mais que les vaccins à jour protégeront suffisamment des cas graves ou des hospitalisations. Il y aura cependant des périodes de l'année où les infections culmineront. Tout comme la grippe –avec laquelle le virus devrait coïncider– ce sera à l'automne et en hiver.

En cas de maladie, les gestes barrières resteront de rigueur et deviendront un réflexe à adopter. Le port du masque durant la saison de Covid-19 pourrait devenir la norme dans les transports, ainsi que dans les bureaux, indique Shaun Truelove, épidémiologiste des maladies infectieuses à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health aux États-Unis. Se laver les mains et garder les distanciations dans les milieux à haut risque resteront de rigueur. Pour Shaun Truelove, la responsabilité de chacun influera beaucoup et il espère que les gens resteront «à la maison lorsqu'ils seront malades».

Des tests abordables et accessibles

Faire la queue pour réaliser un test ou stresser d'avoir les résultats à temps, voilà des préoccupations qui devraient disparaître alors que les pays savent désormais comment gérer les vagues épidémiques. Aux États-Unis, les experts demandent à ce que les tests soient financièrement abordables. Le président Joe Biden a annoncé un plan visant à obliger les compagnies d'assurance privées à couvrir les coûts des tests Covid-19 rapides à domicile.

Pour ce qui est de la vaccination, des doses de rappel annuel pourraient être la meilleure défense disponible contre la menace des variants –comme c'est le cas pour le vaccin contre la grippe. Plus récemment, la vaccination a été étendue aux enfants âgés de 5 à 11 ans. En France, seuls ceux présentant des pathologies pouvant entraîner des formes graves y sont éligibles. Les scientifiques travaillent actuellement à trouver le bon dosage pour les plus jeunes. Pfizer devrait dévoiler ses données d'ici la fin de l'année pour ce groupe d'âge et obtenir des autorisations fédérales aux États-Unis d'ici début 2022.

Newsletters

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Tout dépend de votre état: il y a rhume et rhume.

C'est comme vous le santé

C'est comme vous le santé

Nous ne sommes pas prêts à affronter la neuvième vague de Covid (alors que nous pourrions l'être)

Nous ne sommes pas prêts à affronter la neuvième vague de Covid (alors que nous pourrions l'être)

Tandis qu'un nouveau sous-variant d'Omicron fait des siennes, la veille sanitaire en France présente des lacunes et ne sert plus au gouvernement à réagir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio