Santé

Les hommes avec plus de testostérone se comportent comme des cons lors de compétitions intrasexuelles

Temps de lecture : 2 min

Ils adoptent des comportements peu éthiques lorsque qu'ils se disputent l'attention d'une femme.

Les participants ont rempli un questionnaire permettant d'évaluer dans quelles mesures ils étaient prêts à adopter un comportement peu éthique. | Henri Meilhac via Unsplash
Les participants ont rempli un questionnaire permettant d'évaluer dans quelles mesures ils étaient prêts à adopter un comportement peu éthique. | Henri Meilhac via Unsplash

Les hommes avec un taux élevé de testostérone sont plus disposés à adopter un comportement contraire à l'éthique lorsque qu'ils sont dans une situation de compétition intrasexuelle –c'est-à-dire une situation où plusieurs hommes se disputent l'attention d'une même femme. C'est du moins ce que révèle une étude réalisée par deux professeurs d'HEC Montréal, Marcelo Vinhal Nepomucenco et Eric Stenstrom, publiée dans le British Journal of Psychology. Les résultats de ce travail suggèrent également que la colère est l'un des sentiments à la base de ces comportements.

«En essayant d'expliquer un comportement, la plupart des gens pensent aux éléments cognitifs ou culturels qui entrent en jeu», explique Marcelo Vinhal Nepomucenco dans PsyPost. Mais selon lui, il ne faut pas perdre de vue l'aspect biologique. «L'étude de l'impact des hormones sur le comportement nous rappelle qu'une partie de notre comportement pourrait s'expliquer par notre physiologie», ajoute-t-il.

Des comportements et des mots

L'étude a été réalisée auprès de 83 hommes et 91 femmes. Des échantillons de salive ont été prélevés pour déterminer les niveaux de testostérone circulant dans le corps au repos. Les participants ont rempli un questionnaire permettant d'évaluer dans quelles mesures ils étaient prêts à adopter un comportement peu éthique. Ils ont dû se positionner sur des choix comme «appliquer des déductions douteuses dans votre déclaration de revenus» ou «avoir une liaison avec un homme marié / une femme mariée».

Les résultats ont révélé une corrélation positive entre des niveaux élevés de testostérone chez les hommes et leur volonté d'adopter un comportement contraire à l'éthique en cas de concurrence intrasexuelle –ce qui n'a pas été le cas chez les femmes avec un taux important. La testostérone est aussi positivement associée à l'utilisation de mots liés à la colère chez les hommes lors de compétition intrasexuelle (là encore, ce n'est pas le cas chez les femmes).

«Des recherches antérieures ont révélé que la testostérone est associée à la motivation pour obtenir un statut. Ainsi, nos résultats suggèrent que les hommes à taux élevé de testostérone semblent percevoir les comportements contraires à l'éthique comme une forme d'obtention d'un statut social», notent les auteurs. Ils estiment que leurs résultats soulignent l'importance de considérer l'influence des facteurs physiologiques sur les comportements contraires à l'éthique.

Newsletters

Pourquoi le trajet domicile-travail vous fait (malgré tout) du bien

Pourquoi le trajet domicile-travail vous fait (malgré tout) du bien

Ce peut être un plus insoupçonné pour votre santé mentale.

Morsure de chauve-souris, fuite de laboratoire... Ce qu'on sait aujourd'hui de l'origine du Covid-19

Morsure de chauve-souris, fuite de laboratoire... Ce qu'on sait aujourd'hui de l'origine du Covid-19

Loin d'être un domaine réservé aux conspirationnistes, la recherche des origines de la pandémie met en lumière des failles dans notre système sanitaire.

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Il faut cesser de parler de «pervers narcissique» à tort et à travers

Sur TikTok, nombre d'experts autoproclamés dressent le portrait-robot de la personne atteinte de TPN. Mais la réalité est un peu plus complexe que cela.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio