Découvrez le nouveau service de trading  signé Lydia
Tech & internet

Découvrez le nouveau service de trading signé Lydia

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

L’application de paiement Lydia, déjà utilisée par 5,5 millions de personnes, étend son offre. Depuis fin novembre, elle propose une fonctionnalité de trading en partenariat avec BitPanda.

Plus de 5 millions d’utilisateurs

«Je te fais un Lydia». L’expression est quasiment entrée dans le langage courant tant l’application de paiement a rencontré le succès en France depuis son lancement en 2013. Et son essor se poursuit: après avoir lancé un service de paiement mobile, de prêt à la consommation, une offre de compte courant et même d’épargne rémunérée, Lydia s’attaque au trading.

Depuis décembre, les cinq millions et demi d’utilisateurs de Lydia peuvent investir dans des cryptomonnaies, des métaux précieux, des groupes d’actions (EFT), ou encore investir dans des grandes entreprises européennes ou américaines à partir de la plateforme de paiement. Cette nouvelle option permet ainsi à tous d’acheter ou de vendre de nombreux actifs financiers, facilement et en toute sécurité.

Une fonctionnalité simple et pratique

À l’image des autres services de Lydia, cette nouvelle fonctionnalité se veut avant tout pratique et simple d’utilisation. Elle est totalement intégrée à l’application classique de Lydia. Autrement dit, il suffit d'avoir déjà téléchargé l’application de paiement sur son smartphone et de disposer d’un compte Lydia vérifié pour s’y mettre.

Et contrairement à d’autres plateformes de placements financiers, le service de trading de Lydia ne nécessite aucune pièce d’identité ou autre justificatif supplémentaire, un profil vérifié Lydia avec une pièce d’identité à jour suffit. Mieux encore, les utilisateurs peuvent utiliser l’argent de leur compte Lydia pour investir dans des actifs et vendre à tout moment, indépendamment des horaires des marchés boursiers.

«Se dire qu’on peut investir de l’argent dans un grand groupe français de l’énergie, par exemple, avec l’argent d’une bière qu’on nous a remboursé... C’est l’esprit de Lydia», estime Antoine Porte, CPO et co-fondateur de Lydia.

Un service accessible à partir de 1 euro

Avec l’investissement fractionné (qui permet d’acheter une fraction d’action), le montant minimum nécessaire pour investir s’élève seulement à …1 euro. «Jusqu’à présent aucune application de gestion financière ne proposait ce panel d’actifs dans lesquels investir, et certainement pas à partir d’1€», ajoute Antoine Porte.

Tous les particuliers, quel que soit leur budget et leurs connaissances financières, peuvent ainsi tenter l’expérience. «Avec ce nouveau service de trading, notre volonté est de permettre à nos utilisateurs de choisir ce que finance leur argent, et d’investir selon leurs moyens: qu’ils soient simplement curieux, des investisseurs débutants, ou des experts chevronnés», confirme Cyril Chiche, CEO et co-fondateur de Lydia.

D’autant que, depuis le début de la crise sanitaire, le trading séduit de plus en plus de particuliers. Entre le 24 février et le 3 avril 2020, ils étaient 580.000 nouveaux investisseurs à avoir acheté des actions sur le SBF 120. Un engouement qui se poursuit en 2021 puisque l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) estimait le nombre de nouveaux investisseurs particuliers à 400.000 au premier trimestre.

Une alternative au réseau bancaire traditionnel

Lydia propose une grande variété d’investissements, en partenariat avec la fintech autrichienne BitPanda. Ce qui permet aux utilisateurs de choisir des placements alignés avec leurs valeurs. Ce nouveau service financier est hautement sécurisé et respecte toutes les normes de lutte contre le blanchiment.

Sans compter que la gamme d’actifs financiers présentée par le nouveau service de trading de Lydia offre des perspectives de rendements plus importants que certains produits bancaires traditionnels, comme le livret A. Et ce, aux meilleurs prix du marché grâce à des spreads serrés.

L’entreprise continue ainsi d’avancer dans le sillage de sa vocation initiale: se positionner comme une alternative au réseau bancaire traditionnel. ​​Avec sa solution de trading, Lydia propose une nouvelle fois d’inverser le rapport de force et de redonner le contrôle aux utilisateurs.

Crédit photo: pexels

En savoir plus:
Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Ces réseaux indispensables aux Occidentaux sont-ils en danger?

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

La simulation de l'Alan Turing Institute donne à la Belgique 19% de chances de victoire, 13% à l'Argentine et 11% à la France.

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Retour sur le vent de panique qui agite la plateforme à l'oiseau bleu depuis son rachat par Elon Musk.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio