Société / Monde

Un Allemand reconnu coupable d'avoir castré des hommes dans sa cuisine

Temps de lecture : 2 min

Cet électricien de 67 ans a retiré les testicules de plusieurs hommes, à leur demande.

L'accusé se faisait passer pour un professionnel de santé qualifié. | Wendy Scofield via Unsplash
L'accusé se faisait passer pour un professionnel de santé qualifié. | Wendy Scofield via Unsplash

Un Allemand âgé de 67 ans qui a reconnu avoir enlevé les testicules de plusieurs hommes à leur demande a été condamné à huit ans et demi de prison. Cet homme, électricien de profession, agissait hors de tout cadre légal, dans sa cuisine, et se faisait passer pour un professionnel de santé qualifié. L'accusé a déclaré au tribunal qu'il avait castré ou partiellement amputé les organes génitaux de huit hommes entre juillet 2018 et mars 2020. L'un d'entre eux est mort quelques jours après l'opération.

Les procureurs avaient requis onze ans de prison pour lésions corporelles aggravées et dangereuses. Les avocats de la défense avaient quant à eux demandé une peine maximale de sept ans. L'accusé avait été initialement inculpé pour meurtre par omission, mais les procureurs ont par la suite abandonné cette accusation. L'électricien a nié toute responsabilité dans la mort de l'homme qu'il avait opéré.

Une pratique sadomasochiste?

Lors de son procès, le sexagénaire a expliqué avoir proposé ses services pour pratiquer des castrations sur des sites en ligne sadomasochistes. Il a ajouté que plusieurs hommes lui avaient versé de l'argent pour être torturés et se faire retirer les testicules.

L'électricien s'est fait passer pour un professionnel de santé qualifié auprès des victimes. Il effectuait ses opérations sur sa table de cuisine dans la ville de Markt Schwaben, au nord-est de Munich.

Newsletters

Vivement lundi: la coupure d'électricité

Vivement lundi: la coupure d'électricité

Cette perspective d'un Noël option coupures de courant, aux faux airs d'un escape game sur le thème «Blitzkrieg et dinde aux marrons», c'est une putain d'idée.

Petites coupures

Petites coupures

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

L'implosion du monde du travail n'est pas pour demain.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio