Boire & manger

Guy Savoy et deux de ses restaurants à Paris

Temps de lecture : 5 min

Tout près de Notre-Dame, L'Atelier Maître Albert est un cadre recherché pour un bon repas de plaisirs où les cuissons à la broche sont reines. Sur les Champs-Élysées, le Chiberta est la meilleure table.

La façade du restaurant L'Atelier Maître Albert. | Laurence Mouton
La façade du restaurant L'Atelier Maître Albert. | Laurence Mouton

Né à Bourgoin-Jallieu (Isère), le chef trois étoiles à la Monnaie de Paris, quai de Conti, a été l'un des premiers grands cuisiniers à ouvrir des bistrots ou des restaurants de bonne cuisine dans la capitale.

Tout près de Notre-Dame, L'Atelier Maître Albert est niché dans un décor élégant, parquets, murs en pierres, long bar, cheminée et bon confort dans trois salles à manger aux poutres apparentes, tables bien séparées et service de grande maison.

La cheminée de la salle du restaurant L'Atelier Maître Albert. | Restaurant Guy Savoy

Rien d'un restaurant banal, un cadre recherché pour un bon repas de plaisirs où les cuissons à la broche sont reines pour les viandes et les poissons: un bon cuisinier est d'abord un cuiseur de talent comme l'est Guy Savoy à la gestuelle précise, l'œil aux aguets.

La broche de L'Atelier Maître Albert. | Laurence Mouton

Présent aux fourneaux depuis une bonne dizaine d'années, le bon chef Emmanuel Monsallier compose une partition classique où tous les plats saisis à la seconde sur la flamme suscitent désir et envie: le délicieux velouté du moment en soupière (13 euros), les Saint-Jacques snackées, purée de topinambours et champignons (14 euros), le saladier de foies de volaille à partager (12 euros), le croustillant de Saint-Marcellin et coing (16 euros).

Emmanuel Monsalier, chef de L'Atelier Maître Albert. | Restaurant Guy Savoy

Parmi la demi-douzaine de plats auxquels on ne résiste pas, il faut s'orienter vers le magret de canard des Landes juste rôti à la broche (29 euros), le T-Bone de veau, même genre de cuisson à la seconde près (35 euros), la côte de bœuf charolaise et la divine sauce béarnaise pour deux (89 euros), le quart de volaille fermière du Maine à la broche (24 euros) ou entière à partager (65 euros), le filet de dorade à la plancha (27 euros), le poisson et la viande du marché. En accompagnement, les lentilles en cocotte et légumes croquants (22 euros). Tous ces plats bien mitonnés sont accompagnés d'un assortiment de garnitures choisies.

À L'Atelier Maître Albert, les magrets de canard. | Restaurant Guy Savoy

C'est varié, copieux, servi sans retard: cent couverts le soir car l'établissement proche des quais s'est forgé avec le temps une notoriété solide, Guy Savoy veille au grain.

À L'Atelier Maître Albert, la ballottine de lapin aux pruneaux, endives en salade. | Restaurant Guy Savoy

Fromages de saison et desserts voluptueux

  • La faisselle de chèvre, poire-poivre timut (10 euros)
  • Le choco-passion et sorbet mangue (12 euros)
  • Le nougat glacé et raisins (13 euros)

À L'Atelier Maître Albert, le nougat glacé aux raisins. | Restaurant Guy Savoy

  • Le fruit rôti à la broche avec son sorbet (12 euros)
  • Le dessert du jour

À partir de cet automne et tous les week-ends, le restaurant propose une entrée et un plat sur un thème différent:

  • 5/6 novembre: la truffe
  • 13/14 novembre: les fruits
  • 20/21 novembre: le fromage
  • 27/28 novembre: les abats
  • 4/5 décembre: les épices
  • 11/12 décembre: les volailles festives

À L'Atelier Maître Albert, le jarret de veau. | Laurence Mouton

Il est à noter le bon prix de cet Atelier de gourmandises pour le menu du déjeuner et du dîner en trois services à 39,90 euros, et le menu Dégustation en cinq assiettes (deux entrées, deux plats, un dessert) à 85 euros pour l'ensemble des convives de la table. Savoy se soucie de ses clients fidèles, ils sont choyés. Le rapport prix-plaisir a créé la fidélité de la clientèle de connaisseurs. C'est complet tous les soirs, un succès mérité et des tarifs épatants.

À L'Atelier Maître Albert, la grande salle. | Restaurant Guy Savoy

La sélection de vins au verre

  • Vin rosé: Équinoxe des Baux-de-Provence (9 euros)
  • Vins blancs: Chenin blanc 2019 de Loire (8 euros), Chardonnay 2017 (7 euros)
  • Vins rouges: Côtes de Bordeaux 2017 (7 euros), Bourgogne Côtes de Nuits 2017 (14 euros), Châteauneuf du Pape 2017 (16 euros)

À L'Atelier Maître Albert, la vinothèque. | Restaurant Guy Savoy

1, rue Maître Albert 75005 Paris. Tél.: 01 56 81 30 01. Site internet: ateliermaitrealbert.com. Vente à emporter. Service de livraison. Carte de 55 à 100 euros. Salon privé. Voiturier. Pas de fermeture.

Le Chiberta, la meilleure table des Champs-Élysées

Guy Savoy propriétaire a eu la main heureuse en nommant à la tête de ce restaurant proche de l'Étoile le jeune chef Irwin Durand, un de ses seconds à la créativité époustouflante.

Au restaurant Chiberta, le chef Irwin Durand. | Restaurant Guy Savoy

La carte actuelle propose une délicieuse soupe à l'oignon, tarte de petits oignons confits (37 euros), un carpaccio de coquilles Saint-Jacques, condiment moelle, châtaignes, céleri branche (40 euros), des œufs de caille dans leur nid, caviar Rova, pommes de terre fumées (42 euros) et les grenouilles rôties, crème d'ortie, brioche gratinée (39 euros): des mises en bouche hautes en garnitures.

Au restaurant Chiberta, la soupe à l'oignon. | Restaurant Guy Savoy

Parmi les trois poissons, le bar à la royale, foie gras, sauce matelote, fenouils et pommes de terre (50 euros), le homard bleu rôti et champignons (54 euros), la lotte, vague de céleri, sauce grenobloise (48 euros): un travail culinaire épatant.

Au restaurant Chiberta, les grenouilles rôties, crème d'ortie, brioche gratinée. | Restaurant Guy Savoy

Côté viandes, la caille est escortée de cuisses confites, de maïs et d'estragon (46 euros), la fricassée de ris de veau aux panais, jus de veau (52 euros) et le filet de bœuf maturé, chipirons, ail noir et gratin de potimarron (52 euros).

Au restaurant Chiberta, les œufs de caille dans leur nid, caviar Rova. | Restaurant Guy Savoy

Voilà une demi-douzaine de plats bien tournés, nets, goûteux.

Au restaurant Chiberta, le carpaccio de coquilles Saint-Jacques. | Restaurant Guy Savoy

Quatre desserts élégants, personnalisés: le classique Saint-Honoré, crème vanille ensorcelante, l'artichaut-café au crémeux d'artichaut, glace café, le chocolat-sauge, glace au yaourt et la poire au pain perdu, glace au foin. Toutes ces gâteries sont à 20 euros, un prix justifié par les saveurs et les compositions. Un sans-faute.

Au restaurant Chiberta, le comptoir. | Restaurant Guy Savoy

Un repas ici, dans ce restaurant coté de vraie gastronomie (personnel parfait), confirme que le Chiberta 2021 d'Irwin Durand est à coup sûr la meilleure table des Champs-Élysées. La seconde étoile est bien là: élégance des assiettes, saveurs justes et service d'un vrai étoilé. Le Michelin devrait s'activer et consacrer le talent époustouflant du chef Irwin Durand, la vedette des tables de la plus belle avenue du monde.

La salle du restaurant Chiberta. | Restaurant Guy Savoy

Menu Dégustation (six assiettes) à 120 euros, menu autour du caviar (sept assiettes) à 200 euros, idéal pour les fêtes, accord mets et vins à 60 euros.

Rue Arsène Houssaye 75008 Paris. Site internet: lechiberta.com Vente à emporter, livraison «Le Chiberta - Traiteur avec Guy Savoy». Coffrets repas et boutique en ligne. Carte de 90 à 130 euros. Voiturier. Fermé dimanche.

La façade du restaurant Chiberta. | Restaurant Guy Savoy

À découvrir aussi l'e-boutique, l'espace des arts de la table dédié à l'univers de Guy Savoy où vous pourrez commander les objets créés pour son restaurant: des pièces de vaisselle et de service de table, des assiettes, des saladiers, des couteaux... nés de sa collaboration avec le designer Bruno Moretti.

Des bons-cadeaux de 50 à 400 euros sont aussi proposés, à offrir en vue d'un repas au Restaurant Guy Savoy à la Monnaie de Paris. En novembre, ce dernier a été sacré «Meilleur restaurant du monde» pour la cinquième année consécutive par le classement de La Liste 2022, parmi les 1.000 meilleurs restaurant de la planète.

Lire aussi Les soupes de printemps, d'été, d'automne et d'hiver. Quatre livres de Guy Savoy et d'Alexis Voisenet, illustrations de Laura Merle, parus en 2021 aux Éditions Herscher. 12 euros chaque ouvrage.

Newsletters

Une Américaine poursuit une marque de pâtes pour avoir menti sur le temps de préparation de ses macaroni

Une Américaine poursuit une marque de pâtes pour avoir menti sur le temps de préparation de ses macaroni

Y a-t-il de quoi en faire tout un plat?

Pourquoi le ketchup gicle-t-il lorsque que la bouteille est presque vide?

Pourquoi le ketchup gicle-t-il lorsque que la bouteille est presque vide?

Surtout, rien ne sert de taper de plus en plus fort sur le flacon.

Les dauphins n'ont pas peur de manger très épicé

Les dauphins n'ont pas peur de manger très épicé

En tout cas moins que Jonathan Cohen dans «Hot Ones».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio