Monde

À Sumatra, des pêcheurs remontent les trésors d'une cité oubliée

Temps de lecture : 2 min

La citée-État de Srivijaya a sombré en emportant toutes ses richesses.

Des embarcations le long de la rivière Musi, à Palembang en Indonésie. | Amran Alie via Unsplash
Des embarcations le long de la rivière Musi, à Palembang en Indonésie. | Amran Alie via Unsplash

Là où les explorateurs avaient toujours échoué, les pêcheurs de Sumatra ont peut-être découvert les vestiges d'une légendaire cité disparue en Indonésie. Dans la rivière de Musi, non loin de la ville de Palembang, ils repêchent régulièrement les trésors de la cité perdue de Srivijaya.

«Ces cinq dernières années, des choses extraordinaires réapparaissent. Des pièces de toutes périodes, de l'or, des statues bouddhistes, des pierres précieuses, le genre de choses qu'on lit dans Sinbad le marin et qu'on pense inventées. Sauf que c'est bien réel», explique au Guardian le Dr Sean Kinglsey, un archéologue maritime.

La raison pour laquelle les archéologues ont eu tant de mal à découvrir les secrets de Srivijaya est que la citée-État, qui a connue son apogée du VIIe au XIIe siècle, était largement constituée de bateaux et de bâtiments sur pilotis.

Du fond d'une rivière aux marchés opaques d'antiquités

Ainsi, alors que son influence s'étendait vraisemblablement sur la majorité des îles de Java et Sumatra ainsi que sur une bonne partie de la péninsule Malaise, et que la cité contrôlait les mers alentours –cruciales au commerce entre la Chine et le Moyen-Orient– elle n'a quasiment pas laissé de vestiges.

Pourtant, explique Kingsley dans un article à paraître dans sa revue Wreckwatch, les dirigeants de la cité avaient accumulé d'immenses richesses. Ce sont ces trésors que les pêcheurs locaux semblent ramener à la surface lors de plongées nocturnes.

Seulement, détaille l'archéologue au Guardian, en l'absence de fouilles officielles, ces trésors sont rapidement vendus avant que des archéologues ne puissent les étudier. Les pêcheurs, qui entreprennent les plongées dangereuses vu leur manque d'équipement, vendent leurs trouvailles à une fraction de leur prix réel, qui se retrouvent ensuite sur le marché international des antiquités.

Newsletters

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

L'opération Barbarossa, lancée en 1941, est pourtant l'une des plus étudiées dans les académies militaires russes, car elle faillit causer la perte de l'Union soviétique.

L'importance des psys dans un Rwanda traumatisé par le génocide

L'importance des psys dans un Rwanda traumatisé par le génocide

Au lendemain du génocide des Tutsi, en 1994, le pays ne disposait que d'un psychiatre. Depuis, associations, animateurs psychosociaux, conseillers en traumatisme et groupes de parole fleurissent.

En Iran, avec celles et ceux qui sont «prêts à sacrifier leur vie pour la liberté»

En Iran, avec celles et ceux qui sont «prêts à sacrifier leur vie pour la liberté»

La vague de colère réveillée par la mort, il y a dix jours, de la jeune Mahsa Amini, ne semble pas s'estomper. Sur place, des Iraniens racontent les manifestations, la répression et le combat pour leurs droits.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio