Égalités / Culture

Blake Lively a aidé Ryan Reynolds à réécrire ses films, mais tout le monde s'en moque

Temps de lecture : 2 min

L'acteur a souligné le rôle important de sa compagne, actrice et script doctor occasionnelle.

Ryan Reynolds et Blake Lively sur le tapis rouge de la première mondiale de «Free Guy», le 3 août 2021 à New York. | Theo Wargo / Getty Images via AFP
Ryan Reynolds et Blake Lively sur le tapis rouge de la première mondiale de «Free Guy», le 3 août 2021 à New York. | Theo Wargo / Getty Images via AFP

Apparemment, Ryan Reynolds est l'un de ces acteurs qui débarquent sur les tournages (voire avant cela) avec plein de suggestions de dialogues pour donner un peu plus de sel à son personnage. L'acteur se targue même d'avoir contribué plusieurs fois à modifier le scénario du film dans lequel il s'apprêtait à jouer, sans pour autant être cité au générique pour cela.

Reynolds est cependant crédité au générique de Deadpool 2 en tant que scénariste, sans doute parce que ses apports ont fini par être trop conséquents pour qu'il ne continue à être considéré que comme un acteur-producteur. Récemment, explique BuzzFeed, il a révélé que l'actrice Blake Lively, dont il partage la vie depuis 2011, avait elle aussi contribué activement à l'écriture ou à la réécriture de certains des films dans lequel il jouait. Sans que son rôle soit jamais pris en considération.

Lively, qui s'est fait connaître grâce à la série Gossip Girl avant de mener une carrière cinématographique pour le moins honorable, est souvent restée dans l'ombre de son compagnon, avec lequel elle a eu trois filles. C'est lors d'une interview radiophonique que Reynolds a expliqué que Blake Lively avait joué un rôle important de certains de ses succès à lui, notamment en participant à certaines phases d'écriture. Cela aurait été particulièrement le cas sur le film Deadpool, premier du nom.

Une script doctor de choix

Après avoir indiqué que le fait de participer aux scénarios de ses films constituait pour lui «un mécanisme de survie», Reynolds a précisé que certains de «ses» ajouts provenaient en fait de Blake Lively. Et pas les plus dérisoires. «Blake débarquait dans la pièce et attrapait le clavier en disant: “Et ça, tu en penses quoi?” Et souvent c'était incroyable», a commenté l'acteur.

Sauf qu'en promo ou sur les plateaux, tel ou tel ajout était systématiquement attribué par l'équipe à Reynolds lui-même. Celui-ci explique qu'il a toujours tenté de mettre les choses au point et de préciser que certaines des meilleures trouvailles avec lesquelles il arrivait provenaient de sa compagne... en vain. «Tout le monde n'arrêtait pas de répéter que j'avais écrit ceci et cela.»

Reynolds explique ce fonctionnement par un sexisme intériorisé qui rend impossible pour une jeune femme vivant aux côtés d'une grande star d'être considérée pour son travail d'autrice (ou de script doctor). Même quand la jeune femme en question bosse elle-même dans l'industrie du cinéma depuis une vingtaine d'années.

Newsletters

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

Le footballeur à la retraite a accepté dix millions de livres pour promouvoir la compétition qui se tient dans l'un des pays les plus épouvantables en matière de droits des personnes queers. Et sa marque pourrait bien en pâtir.

Comment sont choisis les futurs astronautes

Comment sont choisis les futurs astronautes

L'Agence spatiale européenne vient de présenter sa nouvelle promotion, après un processus de recrutement colossal. Le voici étape par étape.

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Les études le montrent: le droit à l'avortement ouvert à toutes les personnes en capacité de procréer est une composante essentielle de la construction de sociétés égalitaires et durables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio