Monde

Le boxeur Manny Pacquiao, épine dans le pied de Rodrigo Duterte

Temps de lecture : 2 min

La super-star multi-millionaire pourrait représenter un risque sérieux si elle venait à mener campagne contre le président des Philippines.

Manny Pacquiao après sa victoire contre Keith Thurman au MGM Grand de Las Vegas, le 20 juillet 2019. | John Gurzinski / AFP
Manny Pacquiao après sa victoire contre Keith Thurman au MGM Grand de Las Vegas, le 20 juillet 2019. | John Gurzinski / AFP

Le mandat de Rodrigo Duterte, le président des Philippines, va se terminer en 2022. Élu en 2016, Duterte s'est en particulier illustré par sa sanglante guerre contre la drogue, causant des milliers d'exécutions extra-judiciaires de vendeurs et de consommateurs.

Le mandat de président n'étant pas renouvelable, il doit désormais trouver un successeur. Alors que son parti le pousse à se présenter en tant que vice-président, Duterte a établi une liste de cinq co-candidats potentiels, rapporte Reuters. En font partie sa fille et maire de Davao, Sara Duterte, les sénateurs Ferdinand «Bongbong» Marcos et Christopher «Bong» Go, et le maire de Manille Francisco Domagoso.

La cinquième personne est une figure plus connue du grand public: Manny Pacquiao, un boxeur professionnel multi-champion du monde et considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire.

En plus de ses exploits sportifs, Pacquiao a débuté une carrière politique en 2010, en se faisant élire député de la province de Sarangani. Le boxeur est un allié de Duterte. Il est membre de son parti, le PDP-Laban, et a soutenu le président dans son projet de rétablissement de la peine de mort et dans sa guerre contre la drogue.

L'athlète a même mené une charge contre l'opposante Leila de Lima, qui accuse Duterte d'avoir dirigé à un escadron de la mort lorsqu'il était maire.

Seulement, le sportif a récemment pris ses distances avec le chef d'État. Il a notamment critiqué sa réponse à l'incursion par la Chine dans des terres de Chine méridionale revendiquées par les Philippines.

En plus d'avoir estimé que la réaction de Duterte à l'expansionnisme chinois était «insuffisante», Pacquiao s'est impliqué dans les affaires internationales du pays en demandant directement à Joe Biden de faciliter les livraisons du vaccin Moderna aux Philippines.

Cette prise de distance, même légère, est un problème pour Duterte, car grâce à ses millions et à son statut de super-star, Pacquiao semble le seul à pouvoir mener une campagne indépendante contre lui. Comme le souligne Bloomberg, Pacquiao et Duterte sont tous deux originaires du sud du pays. Des campagnes parallèles risqueraient donc de diviser les votes et d'ouvrir la voie à l'opposition.

Les candidatures officielles devront être annoncées en octobre prochain, et les élections auront lieu en mai 2022.

Newsletters

Qui est Alla Pougatcheva, la superstar russe en guerre contre Poutine?

Qui est Alla Pougatcheva, la superstar russe en guerre contre Poutine?

La diva de la pop russe, immensément populaire dans son pays, a fermement pris position contre la guerre.

Un prof américain licencié à cause d'un cours jugé trop difficile

Un prof américain licencié à cause d'un cours jugé trop difficile

Il enseignait la chimie organique.

Guerre cyber de la Russie: les clés d'une résilience ukrainienne inattendue

Guerre cyber de la Russie: les clés d'une résilience ukrainienne inattendue

[TRIBUNE] En fédérant les États occidentaux, le secteur privé de la tech et les partisans en ligne, le pays de Volodymyr Zelensky a su contrer la grandissante menace cyber russe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio