Société / Monde

Une femme se réveille en pleine nuit sous une pluie de sang

Temps de lecture : 2 min

Ce cauchemar digne d'une série Netflix s'est produit à El Paso, au Texas.

Ana Cardenas s'est réveillée un matin couverte de sang. | gaelx via Flickr
Ana Cardenas s'est réveillée un matin couverte de sang. | gaelx via Flickr

Il était 4h du matin. Ana Cardenas dormait paisiblement lorsqu'elle fut réveillée par un bruit de fuite. Quelque chose gouttait dans son appartement. Elle se leva et alluma la lumière: sa chambre était tachetée de rouge. Elle se regarda dans la glace: son visage et ses cheveux étaient couverts de sang.

«Ce n'est pas réel. Je suis en train de rêver –réveille-toi!» se dit Ana.

Las, la vision d'horreur était bien réelle. Elle leva la tête: son ventilateur de plafond, qu'elle avait allumé pour la nuit, était en train de projeter des gouttes de sang partout dans la pièce...

L'explication? Un cadavre en décomposition

Ce scénario hitchcockien s'est produit à El Paso, Texas, à la mi-mai. Alertés, les pompiers ont défoncé la porte de l'appartement du dessus et découvert le cadavre d'un homme en décomposition. Mort depuis cinq ou six jours de mort naturelle, il gouttait tranquillement sur sa moquette imbibée, et le sang avait rempli la cavité du ventilateur de sa voisine du dessous. «Lorsqu'ils ont démonté le ventilateur, un flot de sang est tombé» raconte Ana Cardenas.

La pauvre locataire traumatisée, qui en a perdu le sommeil et l'appétit, est partie s'installer à l'hôtel et, n'ayant pas contracté l'assurance locative optionnelle, s'est mise à livrer bataille contre son bailleur pour obtenir une compensation et pouvoir se racheter un lit. En vain jusqu'à présent. Les journalistes du site KTSM sont retourné à l'appartement après qu'il a été désinfecté: le plafond a été enlevé, rapportent-ils, mais les mouches et l'odeur pestilentielle sont restés.

Angoissée à l'idée d'avoir pu être contaminée au contact du sang de son voisin en décomposition, Anna Cardenas a subi un examen médical et reste régulièrement suivie. Elle a ouvert une cagnotte participative pour se remeubler, qu'elle a close lorsque la somme a atteint 17.000 dollars. «Je ne voulais pas que les gens croient que j'en profitais», explique-t-elle. Elle a depuis trouvé un nouveau logement, mais ne parvient toujours pas à joindre son ancien bailleur pour lui rendre sa clé et récupérer ses 250 dollars de caution.

Newsletters

Un meurtrier sommeille-t-il vraiment en chacun de nous?

Un meurtrier sommeille-t-il vraiment en chacun de nous?

Un professeur émérite en criminologie répond à cette croyance populaire.

Résilience

Résilience

Laissez les enfants se débrouiller avec leurs devoirs, c'est pour leur bien

Laissez les enfants se débrouiller avec leurs devoirs, c'est pour leur bien

L'intervention des parents a toutes les chances d'être contre-productive. Voici pourquoi.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio