Sciences

L'herbe-aux-chats n'est pas qu'une drogue pour les chats

Temps de lecture : 2 min

Pour la première fois, une étude vient de révéler une de ses fonctions biologiques.

Les chats ne sont pas les seuls à se frotter, se tortiller et mastiquer des bouts de plante lorsqu'ils croisent de l'herbe-aux-chats. | Alexey Suslyakov via Unsplash
Les chats ne sont pas les seuls à se frotter, se tortiller et mastiquer des bouts de plante lorsqu'ils croisent de l'herbe-aux-chats. | Alexey Suslyakov via Unsplash

La réaction des chats face à certaines plantes comme la bien nommée herbe-aux-chats (Nepeta cataria) ou la vigne argentée (Actinidia polygama) tarabuste les spécialistes du comportement animal depuis des lustres.

Jusqu'à présent, on pensait que la défonce des félins avec ces végétaux relevait de comportements de jeu ou d'accouplement, dans lesquels on observe aussi des ronronnements frénétiques et autres tortillages dans tous les sens. Pour la première fois, une étude vient de mettre au jour une de ses fonctions biologiques: protéger les chats contre les parasites mortels susceptibles de se propager par les piqûres de moustiques... qu'éloignent les plantes qui rendent fous les félins.

Le plaisir, astuce de l'évolution

Les chats ne sont pas les seuls à se frotter, se tortiller et mastiquer des bouts de plante lorsqu'ils croisent de l'herbe-aux-chats ou de la vigne argentée. C'est aussi le cas des lions ou des lynx, ce qui indique une origine évolutionnaire au comportement, conservée au fil des millions d'années depuis lesquelles ces différentes espèces ont divergé. Telle est la piste suivie par des scientifiques des universités japonaises d'Iwate, Nagoya et Kyoto, ainsi que de l'Université de Liverpool, au Royaume-Uni.

Tout d'abord, l'équipe de recherche a cherché à identifier l'ingrédient actif qui, dans des plantes comme la vigne argentée (ou Matatabi, en japonais) induit la réaction comportementale typique. Pour cela, elle a isolé des substances à partir d'extraits de feuilles et les a présentées, via des bouts de papier absorbant, à des chats pour examiner la réponse. Les expériences allaient révéler que le nepetalactol, une substance jusqu'ici inconnue, induit le plus fortement et automatiquement le comportement caractéristique chez des félins –chats domestiques, mais aussi jaguars, léopards et lynx.

Ensuite, les scientifiques ont voulu comprendre le mécanisme biologique à l'œuvre dans la réaction des animaux. Il s'avère que, comme chez des humains rendus euphoriques par différents psychotropes, la vigne argentée active bien le système μ-opioïde chez les félins, ce qui a été vérifié par des tests sanguins.

Vient enfin le clou du spectacle: si les chats sont attirés par le nepetalactol quelle que soit sa position dans leur cage, c'est lorsque le papier est disposé de telle sorte qu'ils peuvent ensuite se frotter et se tortiller –et donc bien s'en imprégner le pelage– que leur réaction est la plus forte. Et que les moustiques sont le plus repoussés...

En d'autres termes, le plaisir ressenti par les chats avec de l'herbe-aux-chats serait une de ces nombreuses astuces de l'évolution permettant aux êtres vivants de mieux survivre et se reproduire. Ici, en tirant tout simplement des avantages médicinaux de leur frotteurisme botanique.

Newsletters

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

La ville de Boston vient d'interdire l'installation de nouvelles pelouses artificielles dans l'espace public, pointant la composition toxique de ces étendues de plastique vert.

L'océan Arctique est en train de s'acidifier en quatrième vitesse

L'océan Arctique est en train de s'acidifier en quatrième vitesse

L'acidification des eaux, précipitée par la fonte des glaces de mer, présente un danger considérable pour la vie marine.

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

La cape d'invisibilité n'existe pas encore, mais on s'en rapproche

Les dernières avancées de la société Vollebak sont tout simplement stupéfiantes, mais où mèneront-elles?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio