Santé

La pandémie de Covid-19 accentuerait la perte de cheveux

Temps de lecture : 2 min

Les recherches sur Google concernant ce phénomène ont augmenté de 8% au cours des douze derniers mois.

La perte de cheveux est devenue un symptôme courant du Covid-19. | Kamaji Ogino via Pexels
La perte de cheveux est devenue un symptôme courant du Covid-19. | Kamaji Ogino via Pexels

Qui n'a jamais retrouvé une poignée de cheveux dans sa douche, son lavabo ou tout simplement sur sa brosse? Si ce phénomène est fréquent chez les femmes comme chez les hommes, il s'est accentué ces derniers mois, rapporte un article du New York Times.

Les recherches sur Google concernant la perte de cheveux ont augmenté de 8% au cours des douze derniers mois, d'après la société scientifique Spate. Le sujet est recherché en moyenne plus de 829.000 fois par mois aux États-Unis. Selon de nombreux médecins, l'augmentation du nombre de patients atteints de perte de cheveux est liée au climat actuel de stress permanent.

«Tout type de stress grave peut déclencher la perte de cheveux, qu'il s'agisse de stress pour votre corps dû à une maladie ou de stress émotionnel comme le décès d'un être cher», explique le Dr Abigail Cline, dermatologue au New York Medical College, qui a mené des recherches sur la perte de cheveux liée à la pandémie. «Même si tout le monde n'a pas été infecté par le Covid-19, nous vivons tous avec lui.»

Un symptôme courant du Covid-19

Connue dans le monde médical sous le nom d'effluvium télogène, la perte temporaire de cheveux est causée en général par de la fièvre, une maladie ou un stress important. Aujourd'hui, c'est également devenu un symptôme courant du Covid-19, survenant généralement trois à quatre mois après la maladie, rapporte le New York Times.

La perte de cheveux est arrivée plus tôt pour Misty Gant, une coach bien-être de 35 ans infectée en mars 2020. Quelques semaines seulement après sa guérison, elle a commencé à perdre ses longs cheveux roux par poignées sous la douche et a remarqué une calvitie sur ses tempes. «C'était vraiment dur parce que mes cheveux sont importants pour moi, ils font partie de mon identité», confie la jeune femme. Depuis, Misty Gant a adopté un régime alimentaire sans sucre, sans gluten, sans produits laitiers et sans alcool, a commencé une cure d'oméga 3-6-9 en complément de massages quotidiens du cuir chevelu et de masques capillaires. Résultat? Des touffes de cheveux de bébé sont apparues sur ses tempes.

En attendant que les cheveux repoussent, Justine Marjan, une coiffeuse interrogée par le New York Times, conseille notamment de privilégier les coupes courtes, car les cheveux longs «peuvent paraître faibles et frêles aux extrémités». Si la perte de cheveux est plus visible à la racine ou sur une partie spécifique, elle suggère d'utiliser un fard à paupières ou un spray de retouche correspondant à la couleur de la chevelure, afin de créer de la profondeur. «Les cheveux repousseront, rassure le Dr Abigail Cline, mais cela va prendre du temps.»

Newsletters

Prévention médicale: ce que la France peut apprendre du modèle américain

Prévention médicale: ce que la France peut apprendre du modèle américain

Proposer trois consultations gratuites, c'est bien. Mais est-ce vraiment suffisant pour rattraper notre retard?

Sucre et cancer, un état des lieux inquiétant

Sucre et cancer, un état des lieux inquiétant

L'excès de sucre est connu pour ses effets délétères sur la santé, notamment en termes de surpoids, de diabète ou de maladies cardiovasculaires. Son lien avec le cancer fait aujourd'hui l'objet de recherches approfondies.

Lâchez votre smartphone et reprenez l'habitude de lire aux toilettes

Lâchez votre smartphone et reprenez l'habitude de lire aux toilettes

Détrôné et ringardisé par un smartphone omniprésent, le petit recueil de blagues posé sur la cuvette des toilettes a de nombreux avantages.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio