Santé / Monde

Séoul propose des tests Covid pour les animaux de compagnie

Temps de lecture : 2 min

Les dirigeants de la capitale de Corée du Sud ont déclaré avoir détecté un premier cas de chat positif.

Un chaton testé positif au Covid-19 a été placé en isolement à Jinju, en Corée du Sud. | Gpointstudio via freepik
Un chaton testé positif au Covid-19 a été placé en isolement à Jinju, en Corée du Sud. | Gpointstudio via freepik

Très peu de chats et chiens ont déjà été testés, mais une campagne de dépistage du Covid-19 à destination des animaux domestiques est actuellement en cours à Séoul, la capitale de la Corée du Sud. Elle devrait s'étendre à travers le pays dans les prochains jours. Les autorités sud-coréennes ont déclaré qu'elles fourniraient des tests uniquement aux animaux présentant des symptômes, tels que de la fièvre ou des difficultés respiratoires, après être entrés en contact avec des êtres humains infectés.

En Corée du Sud, les chiens ou chats testés positifs au Covid-19 devront être isolés au domicile de leur propriétaire pendant quatorze jours. Si leurs maîtres ont contracté le virus, les animaux seront placés dans des chenils ou des centres d'accueil spécialisés. Selon le gouvernement métropolitain de Séoul, le premier chat testé positif au Covid a d'abord eu des symptômes tels que des vomissements et une diminution de l'activité. Les membres de la famille avec laquelle il vit avaient tous contracté le virus au préalable.

L'homme transmet le virus aux animaux, et non l'inverse

Aux États-Unis, le Centers for Disease Control and Prevention (Centres de contrôle et de prévention des maladies) relate que quelques animaux de compagnie ont été infectés par le Covid-19, principalement après avoir été en contact étroit avec des êtres humains contaminés. Depuis le début de l'épidémie, des analyses effectuées sur des animaux de compagnie et d'élevages ayant contracté la maladie font craindre qu'ils puissent être des «réservoirs de la maladie».

Le CDC affirme cependant que «sur la base des informations limitées disponibles, le risque que les animaux propagent le coronavirus aux humains est considéré comme faible». La plupart des animaux qui ont contracté le virus ont connu une maladie légère et se sont complètement rétablis. «Il n'y a aucune preuve que le virus puisse se propager aux personnes ou à d'autres animaux à partir de la peau, de la fourrure ou des poils d'un animal de compagnie», d'après le CDC.

Lors d'un compte rendu en ligne la semaine dernière, Park Yoo-mi, responsable de la lutte contre la maladie à Séoul, a rappelé qu'il fallait garder les animaux de compagnie «à au moins 2 mètres des personnes et des autres animaux lors des promenades». La recherche a montré que les chats peuvent propager la maladie à d'autres congénères en laboratoire. Au cours du week-end, le San Diego Zoo Safari Park a déclaré qu'une troupe de gorilles s'était complètement rétablie après que plusieurs avaient contracté le Covid-19. Mais au Pakistan, les responsables politiques ont, quant à eux, annoncé que deux tigres blancs de 11 semaines semblaient être morts à cause du virus le mois dernier.

Newsletters

Covid long: la recherche avance, le «tout psychosomatique» recule

Covid long: la recherche avance, le «tout psychosomatique» recule

De solides hypothèses et des avancées thérapeutiques sont étudiées pour mieux comprendre et traiter le Covid long, maladie protéiforme encore trop méconnue ou sous-évaluée.

Le succès de l'Ozempic ou le retour de l'injonction à la maigreur

Le succès de l'Ozempic ou le retour de l'injonction à la maigreur

Détourné de son usage thérapeutique, cet antidiabétique est devenu la star des cures d'amincissement. Il s'impose comme un remède à l'obésité et répond à un idéal type: vouloir être maigre.

«Ai-je tort de mélanger l'amour et le respect?»

«Ai-je tort de mélanger l'amour et le respect?»

Cette semaine, Mardi Noir conseille Élodie, qui se demande si l'on peut mépriser quelqu'un qu'on aime.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio