Monde

L'Afrique, première victime du changement climatique

Temps de lecture : 2 min

Cinq des dix pays les plus durement touchés appartiennent à ce continent.

La Vila Algarve, à Maputo, capitale du Mozambique. | lucianf via Flickr CC License by

Mozambique, Zimbabwe, Malawi, Soudan du Sud, Niger: parmi les dix pays les plus affectés par le changement climatique, cinq sont africains. C'est le bilan d'une étude menée par l'ONG Germanwatch et publiée il y a quelques jours.

Les Bahamas, le Japon, l'Afghanistan, l'Inde et la Bolivie complètent ce triste classement, qui se base sur plusieurs critères. D'abord le nombre de décès (total, et par tranche de 100.000 habitant·es) imputables aux modifications climatiques, ensuite les pertes financières (absolues, mais aussi relatives au PIB de chaque pays).

Quartz, qui se fait l'écho du classement Germanwatch, explique que les cyclones et les pluies torrentielles ont contribué à plonger certaines populations dans un niveau de précarité encore plus important que ce qu'il était jusqu'alors. Tous les secteurs sont touchés, de l'agriculture à l'industrie, faisant à la fois bondir les taux de chômage et chuter le niveau des ressources alimentaires.

Un cyclone après l'autre

Premier du classement, le Mozambique perdrait environ 362 millions d'euros par an rien qu'à cause des crues provoquées par les cyclones. Durement touché par le cyclone Idai en 2019 (les coûts de reconstruction avaient été estimés à 900 millions d'euros), le Zimbabwe est le deuxième du classement.

Les deux pays ont connu un début d'année 2021 extrêmement difficile, les cyclones Chalane et Eloise ayant respectivement sévi sur le Mozambique et le Zimbabwe, qui n'ont même plus le temps de se reconstruire entre deux catastrophes naturelles. La précarité est un cercle vicieux, et les aides apportées par certaines organisations aux pays africains sont hélas diablement insuffisantes. On voit mal comment les situations des différents pays pourraient ne pas continuer à empirer dans les années à venir.

Newsletters

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Un homme épouse deux femmes le même jour et relance le débat sur la polygamie en Algérie

Un homme épouse deux femmes le même jour et relance le débat sur la polygamie en Algérie

Cette pratique existe toujours dans le pays, même si elle tend, sous l'effet des nouvelles législations, à baisser.

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

L'opération Barbarossa, lancée en 1941, est pourtant l'une des plus étudiées dans les académies militaires russes, car elle faillit causer la perte de l'Union soviétique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio