Monde

La maîtresse du roi de Thaïlande victime de revenge porn

Temps de lecture : 2 min

Plus de 1.400 photos d'elle ont fuité, probablement pour la discréditer auprès de la cour royale.

Image non datée, reçue le 26 août 2019, du roi de Thaïlande Maha Vajiralongkorn, appelé Rama X, posant avec sa concubine officielle Sineenat Wongvajirapakdi. | AFP Photo / Thailand's Royal Office / AFP
Image non datée, reçue le 26 août 2019, du roi de Thaïlande Maha Vajiralongkorn, appelé Rama X, posant avec sa concubine officielle Sineenat Wongvajirapakdi. | AFP Photo / Thailand's Royal Office / AFP

Sineenat Wongvajirapakd, la maîtresse du roi de Thaïlande, est au cœur d'un scandale qui pourrait bien lui coûter sa place: plus de 1.400 photos d'elle, dont de nombreuses à connotation sexuelle, ont été divulguées anonymement.

Ces images intimes ont été prises en selfie, par la maîtresse elle-même donc, et ont probablement été envoyées au roi Rama X, rapporte The Independent. Mais Sineenat Wongvajirapakd ne s'attendait sûrement pas à voir ces photographies étalées sur la place publique.

Selon le média britannique, ces clichés explicites ont été volés sur son téléphone personnel, avant d'être livrés à la vindicte populaire, à la manière d'un revenge porn. Plusieurs militants anti-monarchie et journalistes critiques de la couronne ont reçu directement ces photos.

Pour l'instant, personne ne sait qui est à l'origine de cette manœuvre d'intimidation. Mais une piste semble prendre de l'ampleur: ce pourrait être l'œuvre de farouches partisans de la reine Suthida, dont la place est menacée par cette maîtresse.

Saboter son retour de prison

Être la maitresse du roi Rama X n'est pas une sinécure. En l'espace de quelques mois, Sineenat Wongvajirapakd a été élevée au poste de «noble concubine» (juste après le mariage du roi et de la reine Suthida), a été accusée d'avoir voulu détrôner cette dernière, puis déchue de son titre et jetée en prison.

Au total, elle est restée dix mois dans un établissement pénitentiaire, avant de sortir libre et innocentée en août 2020. Son retour sur le devant de la scène n'a pas tardé et elle a rapidement récupéré son titre de concubine.

Le fait que ces photographies intimes soient divulguées peu de temps après sa sortie de prison étaye l'idée que l'on cherche à la discréditer, pour limiter son influence au palais.

En plus de ce scandale en interne, la famille royale doit aussi faire face à un important mouvement de protestation dans les rues thaïlandaises, notamment à l'encontre de la monarchie. Depuis le début de l'été 2020, de grands rassemblements ont lieu dans le pays, remettant en question le style de vie ainsi que l'absolutisme du roi Rama X, en plus d'appeler à la réécriture de la Constitution et à la démission du Premier ministre.

Newsletters

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Après une série de recours judiciaires, le Michigan votera le 8 novembre pour ou contre l'inscription de ce droit dans sa Constitution.

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Alors qu'en France, on annonce la victoire de l'extrême droite aux élections italiennes, de l'autre côté des Alpes, les médias italiens parlent de celle du «centro-destra» («centre droit»). Il est pourtant facile d'y voir clair.

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

​​​​​​​Au XVIIe siècle, cet archipel constitué de plus d'une centaine d'îlots déserts servit de refuge aux naufragés du Batavia, un navire de commerce. En attendant le sauvetage, l'un des survivants massacra ses compagnons d'infortune.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio