Monde

Le nombre de migrants morts à la frontière de l'Arizona explose à cause de la chaleur

Temps de lecture : 2 min

Un triste record vieux de dix ans pourrait être dépassé.

Une clôture frontalière séparant les États-Unis et le Mexique, à la périphérie de Nogales, en Arizona, le 9 février 2019. | Ariana Drehsler / AFP
Une clôture frontalière séparant les États-Unis et le Mexique, à la périphérie de Nogales, en Arizona, le 9 février 2019. | Ariana Drehsler / AFP

Les espaces arides qui s'étendent le long de la frontière entre l'Arizona et le Mexique sont un véritable cimetière. Chaque année, des centaines de migrants voulant se rendre aux États-Unis meurent pendant la traversée, notamment à cause des températures extrêmes. L'année 2020 ne fait pas exception. Pire, le nombre de migrants décédés à cause de la chaleur dans cette région est bien parti pour atteindre un triste nouveau record.

Selon l'ONG Humane Borders, les corps sans vie de 214 migrants ont été retrouvés à la frontière de l'Arizona entre les mois de janvier et novembre 2020. À titre de comparaison, l'organisation en avait compté 144 l'année précédente.

Sur les dernières années, 2010 a été la seule à être plus meurtrière, avec 224 décès similaires recensés. Ce triste record pourrait cependant être battu cette année, rapporte The Independent.

En effet, vingt morts en moyenne ont été comptabilisées chacun des onze premiers mois de l'année et décembre n'a pas encore été intégré aux statistiques. Si la tendance se poursuit, la barre des 224 décès sera donc dépassée.

Été le plus chaud de l'histoire

L'augmentation de ces morts à la frontière serait due à la vague de chaleur historique qu'a connu le territoire cet été, ajoute le média britannique. La chaleur accablante, le temps sec et les ressources en eau réduites ont rendu cette traversée d'autant plus meurtrière.

Près de la frontière entre les deux pays, Phœnix, la capitale de l'État de l'Arizona, a enregistré des températures frôlant les 44° Celsius, un record. Les mois de juillet et août ont ainsi été les mois les plus chauds et les plus secs jamais observés dans la ville.

Bien qu'extrêmement dangereuse, cette route à travers le désert et les montagnes arides reste un point de passage important de l'immigration clandestine, notamment pour les personnes en provenance du Mexique, du Honduras et du Guatemala.

Acculés par le mur de Trump et le renforcement de la surveillance à la frontière, ces migrants sont obligés d'emprunter des chemins toujours plus risqués, bien souvent au péril de leur vie.

Depuis la défaite de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, les travaux de construction du mur frontalier se sont accélérés. Le 13 novembre, cette barrière s'étendait sur près de 450 kilomètres, notamment en Arizona –ce qui reste encore loin des 720 kilomètres promis par le président républicain.

Newsletters

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Un homme épouse deux femmes le même jour et relance le débat sur la polygamie en Algérie

Un homme épouse deux femmes le même jour et relance le débat sur la polygamie en Algérie

Cette pratique existe toujours dans le pays, même si elle tend, sous l'effet des nouvelles législations, à baisser.

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

En envahissant l'Ukraine, la Russie a commis les mêmes erreurs que l'Allemagne nazie face à l'URSS

L'opération Barbarossa, lancée en 1941, est pourtant l'une des plus étudiées dans les académies militaires russes, car elle faillit causer la perte de l'Union soviétique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio