Santé

Le Covid-19 pourrait vieillir le cerveau de dix ans

Temps de lecture : 2 min

Une étude préliminaire montre l'impact important du virus sur les fonctions cérébrales des personnes atteintes.

Ces résultats doivent être pris avec des pincettes: l'étude n'a pas encore été examinée par d'autres scientifiques. | Natasha Connell via Unsplash
Ces résultats doivent être pris avec des pincettes: l'étude n'a pas encore été examinée par d'autres scientifiques. | Natasha Connell via Unsplash

Les scientifiques le savent, le Covid-19 laisse des traces sur notre organisme à plus ou moins long terme. Alors que les études se multiplient pour en comprendre les rouages, l'une d'entre elles vient d'aboutir à une découverte alarmante: les personnes se remettant de la maladie pourraient avoir un déclin mental équivalant à un vieillissement cérébral de dix ans.

Publiée en ligne sur le site de MedRxiv, l'étude a été dirigée par Adam Hampshire, médecin de l'Imperial College London. Il a analysé les résultats de tests cognitifs de 84.285 personnes ayant contracté le Covid-19 ou suspectées de l'avoir contracté.

Ces tests, utilisés notamment pour vérifier les performances de personnes ayant Alzheimer, évaluent la capacité à résoudre des problèmes, à focaliser son attention et à gérer ses émotions, explique le HuffPost.

De manière générale, les résultats montrent que les individus ayant eu le Covid-19 ont de moins bonnes performances que ceux n'ayant pas été infectés.

Pire, les personnes ayant eu une forme grave de la maladie –qui ont dû être hospitalisées par exemple– présentaient des impacts cognitifs «équivalents à une baisse moyenne de dix ans de leur performance globale, entre les âges de 20 ans et 70 ans».

Limites de l'étude

Si cette étude apporte un éclairage de plus sur l'impact de ce virus sur l'organisme, ses résultats doivent être pris avec des pincettes.

Comme le précise le média Newsweek, il ne s'agit là que d'une étude préliminaire, et elle n'a pas encore été examinée par d'autres scientifiques –ce qui devrait se faire sous peu.

De plus, les scores cognitifs des patient·es –dont certain·es n'ont pas la certitude d'avoir été infecté·es– n'ont pas été mesurés avant l'infection, mais seulement après avoir contracté la maladie. Il est donc impossible de mesurer un déclin.

Enfin, l'étude ne précise pas si ces dommages disparaissent avec le temps ou si, a contrario, ils s'inscrivent dans la durée.

Newsletters

Pourquoi les scientifiques déconseillent-ils de faire son lit le matin?

Pourquoi les scientifiques déconseillent-ils de faire son lit le matin?

Il est temps d'abandonner cette mauvaise habitude.

«Mon compagnon souffre d'un trouble psychique grave, comment gérer la situation?»

«Mon compagnon souffre d'un trouble psychique grave, comment gérer la situation?»

Cette semaine, Mardi Noir conseille Macha, qui soutient tant bien que mal son ami malade auprès duquel elle ne trouve plus l'engagement affectif d'antan et ne se sent pas soutenue en retour.

La crise du Covid-19 a fait exploser le nombre de pubertés précoces des jeunes filles

La crise du Covid-19 a fait exploser le nombre de pubertés précoces des jeunes filles

Mais faut-il incriminer le virus lui-même?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio