Monde

Le numéro deux d'Al-Qaida, Abu Muhsin al-Masri, abattu par le renseignement afghan

Temps de lecture : 2 min

Le terroriste figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI.

Le personnel de sécurité afghan sur le site d'un attentat à la voiture piégée qui visait une unité de renseignement à Ghazni, le 7 juillet 2019. | STR / AFP
Le personnel de sécurité afghan sur le site d'un attentat à la voiture piégée qui visait une unité de renseignement à Ghazni, le 7 juillet 2019. | STR / AFP

Le service de renseignement de l'Afghanistan, la NDS, a annoncé avoir abattu Abu Muhsin al-Masri, l'un des hauts-responsables de l'organisation terroriste Al-Qaida, lors d'une opération menée ce samedi 24 octobre.

Abu Muhsin al-Masri, surnom de Husam Abd-al-Ra'uf, était un Égyptien de 62 ans, considéré comme le numéro deux d'Al-Qaida dans le sous-continent indien, et figurait sur la liste des terroristes les plus recherchés par le FBI.

Il était accusé par les États-Unis de conspiration visant à fournir un soutien matériel et des ressources à une organisation terroriste étrangère, et de conspiration visant à tuer des ressortissant·es américain·es. Un mandat d'arrêt fédéral avait été lancé contre lui en décembre 2018.

Al-Masri a été abattu par la Direction nationale de la sécurité afghane alors qu'il se trouvait dans la province de Ghazni, au centre de l'Afghanistan.

Des pourparlers pour une paix troublée

Le mois d'octobre a marqué le dix-neuvième anniversaire de l'invasion de l'Afghanistan par les troupes américaines, lancée en représailles pour les attentats du 11 septembre 2001. En février dernier, à Doha, les États-Unis et les talibans ont signé un accord sur le retrait des troupes étrangères du sol afghan sous un délais de quatorze mois.

Des violences ont toutefois rompu le cessez-le-feu quelques mois seulement après sa proclamation, notamment entre les talibans et les forces gouvernementales afghanes. Les affrontements se sont intensifiés au cours des dernières semaines.

Newsletters

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

​​​​​​​Au XVIIe siècle, cet archipel constitué de plus d'une centaine d'îlots déserts servit de refuge aux naufragés du Batavia, un navire de commerce. En attendant le sauvetage, l'un des survivants massacra ses compagnons d'infortune.

Sous la menace d'une peine de prison après avoir sauvé un raton laveur

Sous la menace d'une peine de prison après avoir sauvé un raton laveur

Et ce n'est pas la nouvelle la plus triste.

En Italie, le plus petit restaurant du monde ne propose qu'une seule table

En Italie, le plus petit restaurant du monde ne propose qu'une seule table

Le temple du romantisme ou le royaume du kitsch?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio