Monde

Fusillade de Kenosha: l'appel aux armes lancé sur Facebook n'avait pas été censuré

Temps de lecture : 2 min

L'événement Facebook appelant la population de Kenosha à s'armer contre les manifestants avait été signalé 455 fois, sans être supprimé par les équipes de modération du réseau social.

Mark Zuckerberg revient sur l'absence de modération des publications Facebook appelant à la violence, qui ont précédé la fusillade de Kenosha. | Mark Zuckerberg via Facebook
Mark Zuckerberg revient sur l'absence de modération des publications Facebook appelant à la violence, qui ont précédé la fusillade de Kenosha. | Mark Zuckerberg via Facebook

C'était une «erreur opérationnelle», a déclaré ce vendredi Mark Zuckerberg, dans une vidéo publiée sur son profil Facebook.

Trois jours plus tôt, le mardi 25 août, deux personnes étaient tuées dans la ville de Kenosha, lors d'une fusillade perpétrée par Kyle Rittenhouse, un militant d'extrême droite de 17 ans ayant ouvert le feu sur des manifestant·es qui protestaient contre les violences policières.

Un appel aux armes avait été lancé sur la page Facebook d'un groupe de miliciens un peu plus tôt, et la publication n'avait pas été censurée par l'équipe de modération du réseau social.

Ce n'est que mercredi que Facebook a déclaré avoir retiré la page pour la «Garde de Kenosha» ainsi qu'un événement lié, qui demandaient aux citoyens de s'armer pour protéger leur vie et leurs biens. Le 23 août, un policier avait tiré sept balles dans le dos d'un jeune homme noir de 29 ans, Jacob Blake, qui rentrait dans sa voiture; de grandes manifestations agitaient depuis la ville, située au nord de Chicago.

Un page signalée 455 fois

«Les contractuels et les modérateurs qui ont reçu les premières plaintes n'ont pas compris ce qu'il en était», s'est justifié Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook. Et lors d'un second examen, effectué avec plus de sensibilité, l'équipe responsable des organisations dangereuses a reconnu que ce contenu violait les politiques du site, et nous l'avons supprimé.»

Un rapport interne de Facebook consulté par BuzzFeed montre que l'événement de la Garde de Kenosha avait été signalé au moins 455 fois sur le réseau social, et examiné par quatre modérateurs différents. Un employé a déclaré qu'il représentait 66% de tous les signalements d'événements de la journée.

Mark Zuckerberg a affirmé pour sa part qu'il n'y avait encore aucune preuve que Kyle Rittenhouse, l'auteur de la fusillade ayant fait deux morts et un blessé, ait suivi la page des miliciens.

Newsletters

Le mystère du téléphone public qui sonnait chaque samedi à Pékin

Le mystère du téléphone public qui sonnait chaque samedi à Pékin

Une histoire aux allures de thriller.

Mangez vos mœurs

Mangez vos mœurs

Coup d'État au Burkina Faso: une influence russe en trompe-l'œil

Coup d'État au Burkina Faso: une influence russe en trompe-l'œil

La mainmise de Moscou en Afrique semble s'étendre au Burkina Faso après un nouveau coup d'État, salué par le fondateur du groupe de mercenaires russes Wagner. Mais dans les faits, la situation politique reste floue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio