Monde

Le Giec sous surveillance

Temps de lecture : 2 min

Un groupe d'expert, c'est bien. Un groupe d'expert surveillé par un groupe d'experts, c'est encore mieux. En tout cas, c'est ce qu'ont dû conclure les Nations Unies après les affaires qui ont fragilisé la crédibilité du Giec. Un groupe de scientifiques de haut vol va donc passer à la loupe les pratiques de management et les méthodes de recherche du panel onusien d'experts climatiques.

Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, a annoncé mercredi 10 mars que l'InterAcademy Council, qui regroupe plusieurs sociétés scientifiques prestigieuses, serait en charge de cette mission. Le Giec a dû répondre aux critiques après la révélation de plusieurs erreurs dans son dernier rapport sur le changement climatique de 2007.

Le président du Giec, Rajendra K.Pachauri, est également sous le coup d'accusations de conflit d'intérêt, étant membre du conseil d'administration d'entreprises du secteur de l'énergie et de la finance –ses rémunérations à ce titre vont à une ONG de recherche qu'il dirige à New Delhi.

«Que ce soit très clair, a précisé Ban Ki-moon, la menace du réchauffement climatique est réelle.» (Ouf) Mais il est primordial, selon le secrétaire général, que les leaders politiques et le public reçoivent des informations scientifiques impartiales et complètes.

La composition précise du futur groupe de surveillance, et notamment le nombre de membres, n'est pas encore connue, mais ce dernier comprendra des spécialistes de différents domaines. Il devrait terminer son travail d'audit avant fin août, quand débutera le travail du Giec sur le prochain rapport, prévu pour 2014.

[Lire l'article complet sur le New York Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

À LIRE AUSSI SUR SLATE: Claude Allègre: il faut supprimer le Giec,Les climato-sceptiques marquent des points

Photo de une: Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, par World Economic Forum via Flickr

Newsletters

Le mystère du téléphone public qui sonnait chaque samedi à Pékin

Le mystère du téléphone public qui sonnait chaque samedi à Pékin

Une histoire aux allures de thriller.

Mangez vos mœurs

Mangez vos mœurs

Coup d'État au Burkina Faso: une influence russe en trompe-l'œil

Coup d'État au Burkina Faso: une influence russe en trompe-l'œil

La mainmise de Moscou en Afrique semble s'étendre au Burkina Faso après un nouveau coup d'État, salué par le fondateur du groupe de mercenaires russes Wagner. Mais dans les faits, la situation politique reste floue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio