Monde

Histoire de la conversion d'un néo-nazi au judaïsme

Temps de lecture : 2 min

Le New York Times raconte l'histoire de Pawel, un Polonais qui fut, dans sa jeunesse, un néo-nazi. Crâne rasé, membre d'un groupe de skin-heads, il épousa à 18 ans une jeune fille des mêmes convictions politiques que lui. Jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'elle avait des origines juives. En allant consulter un registre des Juifs de Varsovie, elle découvrit leurs noms à tous les deux.

Pawel changea alors du tout au tout: il couvrit son crâne rasé d'un chapeau, prit un nom hébreu, quitta ses anciens compagnons de route, apprit la Torah, et se fit juif orthodoxe.

Pawel n'est pas le cas le plus courant des conversions en Pologne — la plupart ne font pas un tel grand écart. Mais le pays, à la réputation d'anti-sémitisme virulent depuis les pogroms de la Deuxième Guerre mondiale, connaît effectivement un retour vers le judaïsme.

Pour certains, comme pour Pawel, cela est dû à une redécouverte de leurs racines juives. Au sortir de la guerre, les Juifs polonais ayant survécu ont préféré cacher leur racines juives. Ils osent désormais les avouer. Au cours des cinq dernières années, la communauté juive de Varsovie est passée de 250 familles à 600.

Lire l'article complet sur le New York Times

Image de une: Wikipedia CC, Synagogue de Varsovie.

Newsletters

Les annexions en Ukraine, un succès tactique de Poutine qui se retournera contre lui

Les annexions en Ukraine, un succès tactique de Poutine qui se retournera contre lui

L'annexion de quatre régions n'est pour la Russie qu'une victoire en trompe-l'œil. Le maximalisme du président russe aura un coût stratégique.

Au Québec, des élections provinciales qui ne font pas rêver

Au Québec, des élections provinciales qui ne font pas rêver

Le paysage politique de cette province canadienne a profondément changé en une décennie. Le système a laissé place à un fractionnement partisan et à un flou idéologique croissant. Avec, en ligne de mire, la relégation historique du Québec?

L'extrême droite indienne boycotte Bollywood

L'extrême droite indienne boycotte Bollywood

La consolidation du nationalisme hindou et de la haine anti-musulmans sous l'égide du parti au pouvoir, le Bharatiya Janata, a marqué un changement culturel. L'extrême droite s'attaque désormais à la plus grosse industrie de divertissement indienne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio