Tech & internet / Culture

La Game Boy, dans nos cœurs depuis trente ans

Temps de lecture : 2 min

La brique de chez Nintendo fut lancée le 21 avril 1989.

Putain, 30 ans | Chris Dlugosz via Flickr CC License by
Putain, 30 ans | Chris Dlugosz via Flickr CC License by

Le 21 avril, la Game Boy de Nintendo fêtait son trentième anniversaire. La console portable est encore aujourd’hui un hit indétronable dans l’histoire du jeu vidéo. Et s'il y en a encore pour continuer à se poser la question de son genre, preuve qu’elle reste au coeur du débat et des discussions, l’autrice de cet article a décidé depuis bien longtemps de genrer la Game Boy au féminin.

Depuis le début de la commercialisation de la console portable 8-bits, le 21 avril 1989 au Japon, Nintendo en a vendu plus de 118 millions d’unités. Et si des centaines de jeux ont été disponibles sur Game Boy, quelques titres en particuliers ont marqué l’histoire de cette console en particulier... et du jeu vidéo en général. Au premier rang, Tétris, créé en 1985 pour être joué sur PC, qui fut le jeu de référence sur Game Boy pour des millions de joueurs et de joueuses. De nombreux adultes ont en effet cédé au charme du jeu d’empilage de briques, qu’il était possible de pratiquer de façon éparse ou intensive, et qui s’épanouissait malgré les limites techniques de l’écran de la console.

Selon ArsTechnica, qui rend un bel hommage à la console trentenaire, la franchise Pokemon a également permis à la Game Boy de rester iconique et de garder une place dans le coeur des gamers du monde entier pendant des décennies.

Pas clinquante, mais endurante

Parmi les éléments qui font la supériorité de la Game Boy sur les autres consoles portables, il y en a une qui est incontestable: sa batterie était absolument increvable, à l'image de la console toute entière. Si Nintendo a longtemps été leader sur ce marché de la console portable, c'est bel et bien grâce à la longévité de la batterie de la Game Boy. D'après le fabricant, grâce à 4 piles AA, il était possible de jouer entre 10 et 30 heures. Nintendo avait estimé que cet élément était primordial, tandis que ses concurrents proposaient des consoles portables avec des écrans LCD en couleur et de plus gros processeurs, ce qui réduisait considérablement la durée de vie des batteries.

Depuis 1989, la Game Boy a fait des petits, puisque Nintendo a sorti en tout sept modèles différents de sa console portable: Game Boy original, Game Boy Pocket, Game Boy light (uniquement au Japon), Game Boy Color, Game Boy Advance, Game Boy Advance SP et Game Boy Micro.

Avec la DS, console portable double écran sortie en 2004, Nintendo a ensuite organisé la filiation de la Game Boy avec la nouvelle génération de consoles en rendant compatibles les cartouches de jeu de la Game Boy Advance sur ses modèles de DS (jusqu’à la DSi). Alors que la DS et ses petites soeurs emportaient le marché, Nintendo a continué de vendre la Game Boy Micro, choisissant volontairement de laisser dans son catalogue un produit Game Boy. Ou comment, trente ans après son lancement au Japon, permettre à la Game Boy de rester solidement ancrée dans la culture populaire des amateurs et amatrices de jeux vidéo.

Newsletters

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Ces réseaux indispensables aux Occidentaux sont-ils en danger?

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

La simulation de l'Alan Turing Institute donne à la Belgique 19% de chances de victoire, 13% à l'Argentine et 11% à la France.

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Retour sur le vent de panique qui agite la plateforme à l'oiseau bleu depuis son rachat par Elon Musk.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio