Monde

L'Iran va-t-il siéger au Conseil des droits de l'homme?

Temps de lecture : 2 min

Le symbole serait désastreux: la République islamique est candidate pour siéger, en juin, au sein du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Les diplomates s'inquiètent, l'Iran a de sérieuses chances d'être élu dans ce comité alors que le pays est engagé depuis juin dernier dans une implacable répression.

Le journal Le Monde explique qu'une contre-attaque s'est mise en place pour éviter ce scénario catastrophe. De la même manière, la communauté internationale avait réussi à bloquer l'entrée de la Biélorussie dans ce cénacle. Un diplomate, cité en off, estime que «le Conseil des droits de l'homme n'a pas été créé pour être le club des Etats vertueux, mais si l'Iran en devient membre, ce sera un signal désastreux».

Dans le groupe régional asiatique, quatre places sont à pourvoir au Conseil des droits de l'homme et seuls 5 pays sont pour l'instant candidats: l'Iran, le Qatar, la Malaisie, la Thaïlande et les Maldives. La crainte de la communauté internationale est que l'un de ses pays se désiste, laissant la voie libre à une élection automatique de l'Iran.

[Lire l'article complet sur lemonde.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: manifestation en iran en juin 2009/Reuters

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio