Égalités / Tech & internet

Google Traduction propose maintenant les deux genres

Temps de lecture : 2 min

Il a mis fin à son biais sexiste.

Google Traduction fait un pas en avant pour l'égalité. | Benjamin Dada via Unsplash CC License by
Google Traduction fait un pas en avant pour l'égalité. | Benjamin Dada via Unsplash CC License by

Voulant inclure le plus de monde monde possible dans ses outils, Google annonce sur son blog une modification importante de Google Traduction. L'outil de traduction instantanée offre dorénavant des résultats spécifiques en fonction du genre.

Avant cette mise à jour, Google n'affichait qu'une seule traduction pour un mot qui pouvait être soit masculin soit féminin. Par exemple, en traduisant de l'anglais au français, un résultat masculin était associée à des mots initialement non genré, comme «fort» (strong) ou «docteur» (doctor), alors qu'une traduction féminine était adoptée pour les mots «infirmière» (nurse) et «belle» (beautiful).

Cet ajout est pour l'instant disponible pour traduire un seul mot de l'anglais au français, italien, portugais ou espagnol, et pour traduire plusieurs mots ou phrases du turc à l'anglais.

Cette nouvelle fonctionnalité est pour le moment accessible uniquement sur les navigateurs internet Chrome et Firefox et sera plus tard intégrée aux applications mobiles.

Des exemples déjà concrets

Google a déjà fait preuve d'efforts du même type pour ses différentes applications. Dans Gmail, l'intelligence artificielle Smart Compose, qui permet de compléter une phrase automatiquement, ne propose plus de pronoms genrés.

À l'heure où les intelligences artificielles émergent, il s'agit de les éduquer à ne pas comporter de biais sexiste comme cela a pu être le cas dernièrement chez Amazon. Les IA utilisent en effet le machine learning pour reproduire le comportement humain.

L'entreprise américaine affirme même être en train de réfléchir à la façon d'intégrer les genres non binaires dans ses traductions.

Newsletters

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

Le footballeur à la retraite a accepté dix millions de livres pour promouvoir la compétition qui se tient dans l'un des pays les plus épouvantables en matière de droits des personnes queers. Et sa marque pourrait bien en pâtir.

Comment sont choisis les futurs astronautes

Comment sont choisis les futurs astronautes

L'Agence spatiale européenne vient de présenter sa nouvelle promotion, après un processus de recrutement colossal. Le voici étape par étape.

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Les études le montrent: le droit à l'avortement ouvert à toutes les personnes en capacité de procréer est une composante essentielle de la construction de sociétés égalitaires et durables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio