Parents & enfants / Tech & internet

Souriez, Facebook regarde votre famille

Temps de lecture : 2 min

Le réseau social veut scanner vos profils pour mieux connaître votre foyer.

Facebook peut utiliser la reconnaissance faciale pour identifier les membres de votre famille | Duangphorn Wiriyavia Unsplash CC License by
Facebook peut utiliser la reconnaissance faciale pour identifier les membres de votre famille | Duangphorn Wiriyavia Unsplash CC License by

En mai, Facebook a déposé le brevet (publié seulement récemment) d’une technologie qui lui permettrait d’analyser des photos de famille pour établir le profil complet d’un foyer. Cette intelligence artificielle (IA) aurait aussi pour but, bien sûr, de pouvoir vendre des publicités toujours plus personnalisées.

Facebook peut déjà prédire que tel utilisateur a un lien de parenté avec tel autre en analysant les noms de famille, adresses IP, événements auxquels les mêmes personnes participent, etc. Mais le réseau social veut désormais aller beaucoup plus loin. Le brevet déposé détaille un algorithme qui permettrait de déterminer la situation familiale d'un ou une internaute en se basant sur son seul profil, via l’analyse de ses photos et de leurs descriptions, de scan de visages, et potentiellement d’autres facteurs.

L’objectif est de pouvoir dresser le profil complet d’une famille: nombre de membres, âges, genres, statuts socioéconomiques... le réseau social veut en savoir le plus possible. Une manière aussi d'obtenir des informations sur des gens qui ne sont pas inscrits sur le réseau social.

Profilage familial

Facebook cite un exemple d'application de son IA. En scannant les visages des photos postées par un utilisateur, l’algorithme se rend compte que l'homme poste régulièrement des photos de deux femmes et qu’il est tagué dans des photos où ces deux femmes apparaissent. L’une est une enfant, l’autre est adulte. La légende d’une photo de la plus jeune contient «Mon ange». Le système déduit alors que le foyer de l’utilisateur est composé de trois personnes, un homme, sa compagne et sa fille.

L’intérêt pour Facebook est évident. En dressant un profil familial, le réseau social pourra servir d'intermédiaire pour renseigner des annonceurs sur des cibles potentielles. Ces derniers pourront par exemple envoyer des pubs pour des jouets destinés aux petites filles au compte d'un père, au moment de Noël. Nul besoin que sa fille dispose elle-même d'un compte Facebook.

L’algorithme breveté pourra ainsi venir compléter une nouvelle fonctionnalité ajoutée en 2017, qui permet aux annonceurs de cibler des familles entières.

Slate.fr

Newsletters

Une femme poursuivie pour avoir retrouvé la grand-mère de sa fille née d'un don de sperme

Une femme poursuivie pour avoir retrouvé la grand-mère de sa fille née d'un don de sperme

Une découverte «accidentelle», grâce aux résultats d'un test ADN.

Orbán veut repeupler la Hongrie pour sauver l’Europe chrétienne

Orbán veut repeupler la Hongrie pour sauver l’Europe chrétienne

Les mesures natalistes annoncées réduisent les femmes à leur fonction procréatrice et installent les bébés en instruments de sa politique anti-migrants.

La grossophobie creuse le sillon de l'anorexie

La grossophobie creuse le sillon de l'anorexie

L’apologie constante de la minceur pose plus de problèmes de santé aux enfants que l’obésité.

Newsletters