Politique

La démission de Collomb n'est-elle qu'une simple péripétie?

Temps de lecture : 2 min

C'est ainsi qu'Emmanuel Macron qualifie l'événement.

Emmanuel Macron traverse la tempête, mais nie qu'il s'agit là d’une crise et évoque au mieux «une péripétie». Pourtant, avec la démission de son premier soutien Gérard Collomb, la machine macronienne se dérègle.

Sa confiance en lui était sa force, l'est-elle encore?

«Emmanuel Macron est souvent conseillé par Nicolas Sarkozy, indique Jean-Marie Colombani. Dans son livre, Nicolas Sarkozy explique qu'au fond, il ne se sentait prêt à exercer pleinement la présidence de la République que quasiment à la fin de son mandat. Il faudrait qu'Emmanuel Macron accepte l'idée qu'être président, ça s'apprend. Et qu'il ne sait pas tout, qu'il ne contrôle pas tout. Il a des choses à apprendre.»

Laetitia Krupa, journaliste spécialiste de communication politique, Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, et Frédéric Dabi, politologue et directeur général adjoint de l’Ifop, débattent dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

L'erreur européenne, ou pourquoi Cazeneuve ne réussira pas à sauver le PS

L'erreur européenne, ou pourquoi Cazeneuve ne réussira pas à sauver le PS

Intervenant publiquement pour la première fois depuis dix-huit mois, l’ancien Premier ministre ne parvient pas à résoudre les contradictions de la social-démocratie en Europe.

Perdons-nous la bataille idéologique contre le terrorisme djihadiste?

Perdons-nous la bataille idéologique contre le terrorisme djihadiste?

Chaque attentat désoriente un peu plus le pays et les démocraties qui, si elles n'y prennent garde, pourraient jouer le jeu des ennemis.

J’aime Alain Finkielkraut pour les paradoxes qu’il ne surmontera pas

J’aime Alain Finkielkraut pour les paradoxes qu’il ne surmontera pas

Et je déteste les cohérences qui ne manqueront pas de l’habiter.

Newsletters